OM Mercato : Le message de Villas-Boas sur l'avenir d'Alvaro

Alvaro Gonzalez sur le départ à l'OM Publié par Ange A. le 28 mars 2022 à 00:10

Ancien entraîneur de Marseille, Andres Villas-Boas n’est pas indifférent à la situation d’Alvaro Gonzalez poussé vers la sortie à l’ OM.

La sortie de Villas-Boas au sujet d’Alvaro

Comme révélé par L’Équipe, Alvaro Gonzalez a quitté Marseille. Le défenseur central est retourné en Espagne depuis une dizaine de jours. Pas dans les plans de Jorge Sampaoli à l’Olympique de Marseille, il est poussé vers la sortie par sa direction. Laquelle espérait notamment son départ lors du dernier mercato d’hiver. Alors qu’Alvaro est retourné au bercail, Jacques Cardoze a indiqué qu’il ne s’agissait en rien d’« une mise à l’écart » ou qu’il serait en « conflit » avec ses dirigeants. Le responsable de la communication de l’ OM explique que le défenseur a obtenu l’accord pour rentrer se ressourcer pour une durée indéterminée.

Ancien entraîneur du club phocéen, Andres Villas-Boas a réagi à la situation de son ancien protégé. Sur son compte Twitter, le technicien portugais a posté une photo en soutien en son ancien poulain. « Du sang, de la sueur et des larmes. Marseille n’oubliera pas », a-t-il rappelé en guise de légende.

Vers une rupture entre l’ OM et Alvaro ?

De son côté, Alvaro Gonzalez a de nouveau renouvelé son attachement à l’Olympique de Marseille sur le même réseau social. « Jusqu’à la mort, toujours », a-t-il posté sur son compte dimanche soir. Malgré son attachement à l’ OM, l’avenir du défenseur de 32 ans devrait s’écrire loin du club provençal dans les prochains mois. Aux dernières nouvelles, il aimerait relever un dernier challenge dans un championnat exotique. Encore sous contrat jusqu’en 2024, le défenseur ibère serait notamment tenté par une aventure dans le Golfe, histoire de retrouver du temps de jeu. Il n’a disputé que 11 rencontres depuis le début de la saison. Sa dernière titularisation remonte au 17 février en Europa Conference. Le défenseur ibère n’a plus foulé les pelouses de Ligue 1 depuis le 4 décembre lors d’une défaite au Vélodrome contre Brest (1-2).

Afficher les commentaires