ASSE : Après Romeyer, les supporters taclent les joueurs

Green Angels, groupe de supporters ultras de l'ASSE. Publié par ALEXIS le 17 mai 2022 à 02:05

Les supporters de l’ ASSE ne décolèrent pas ! Alors que leurs joueurs sont concentrés sur le match décisif contre Nantes, ils leur ont répondu sèchement.

ASSE : Les supporters aux joueurs : « ne parlez pas des valeurs de la ville... »

Les supporters de l’ ASSE sont dépités ! Depuis la défaite contre le Stade Reims (1-2) et la chute à la 19e place de relégation en Ligue 2, les ultras stéphanois s’en prennent à leurs dirigeants et à leurs propres joueurs. Outre les tags dégradants sur la maison du co-propriétaire de l’AS Saint-Étienne, Roland Romeyer, et les « jets de fumigènes et de pétards » évoqués par RMC Sport, une frange du peuple vert en colère a répliqué aux joueurs, au sujet des valeurs du club et de la Ville.

« Ne parlez pas des valeurs de la ville quand vous êtes la risée de tout son peuple !!! », ont répondu les Green Angels (GA92) sur une banderole, dont la photo est publiée par Evect, le site web regroupant une communauté de supporters de l' ASSE. Après la défaite face aux Rémois, Lucas Gourna-Douath (18 ans) avait confié au micro de Prime Video : « les valeurs de l’AS Saint-Étienne, c'est de ne jamais lâcher. Il faut arrêter de parler, de discuter ».

Que va décider la LFP ce mercredi 18 mai ?

Interdits d'accès à l'Allianz Riviera de Nice et suspendus de stade lors de la réception du Stade de Reims à Geoffroy-Guichard, les supporters de l' ASSE sont en sursis. Une décision relative à leur comportement lors de la venue de l'AS Monaco dans ''le Chaudron'' le 23 avril sera rendue par la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), le mercredi 18 mai. Rappelons que la LFP, lors de sa réunion du 25 avril dernier, avait mis le dossier sur les incidents de la 34e journée en instruction et avait prononcé, à titre conservatoire, le huis clos total du stade Geoffroy-Guichard jusqu’au prononcé de la décision définitive. Les Verts pourraient être privés de supporters lors d'un éventuel barrage pour le maintien en Ligue 1.






Afficher les commentaires