PSG : L’explication tombe pour Achraf Hakimi après le Maccabi Haïfa

Achraf Hakimi, latéral droit du PSG. Publié par JEAN-LUC D le 16 septembre 2022 à 00:47

Christophe Galtier a justifié sa décision de laisser Achraf Hakimi sur le banc au coup d’envoi de la rencontre entre le Maccabi Haïfa et le PSG, hier soir.

Maccabi-PSG : Achraf Hakimi laissé sur le banc pour souffler

Alors qu'il semblait évident qu'il serait titulaire mercredi soir contre le Maccabi Haïfa, à l’occasion de la deuxième journée des phases de poules de la Ligue des Champions, Achraf Hakimi a finalement débuté le match sur le banc des remplaçants. Permettant ainsi à Nordi Mukiele de connaître sa deuxième titularisation de la saison en tant que piston droit dans l’équipe du Paris Saint-Germain après la victoire face à Toulouse. Une décision qui en a surpris plus d’un, mais que Christophe Galtier explique tout simplement par une volonté de faire souffler un joueur qui a enchaîné huit matches sur neuf avec les Rouge et Bleu.



« Achraf n’a pas démarré parce qu’il venait d’enchaîner huit matchs sur neuf », a déclaré l’entraîneur du PSG en conférence de presse. Persona non grata en Israël pour son soutien à la cause palestinienne il y a quelques années, Achraf Hakimi avait subi la colère du public de Tel-Aviv lors du Trophées des Champions. Et hier soir, les supporters du Maccabi Haïfa n’ont pas dérogé à la règle puisque le latéral droit du Paris Saint-Germain a été copieusement sifflé dans les tribunes du stade Sammy-Ofer, dès son entrée en jeu dans la seconde partie du match. Toutefois, Christophe Galtier assure que ces sifflets n’ont rien à avoir avec sa décision de laisser l’international marocain de 23 ans sur le banc de touche au coup d'envoi de Maccabi Haïfa-PSG.

« Qu’avez-vous pensé des sifflets qui ont visé Achraf Hakimi dès son apparition sur le terrain ? Cela faisait-il partie des raisons qui vous ont amené à ne pas le faire démarrer le match ? Ce n’était non pas par rapport à l’environnement ou ce qu’il s’était passé lors du Trophée des Champions, mais simplement parce que je voulais de la fraîcheur sur le couloir droit », a précisé le coach de l’équipe parisienne avant de pointer les faiblesses de la MNM lors de cette rencontre.

Christophe Galtier pointe du doigt la MNM

Christophe Galtier, entraîneur du PSG.

Si Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé ont tous les trois marqué hier soir face au Maccabi Haïfa et permis au Paris Saint-Germain de revenir d’Israël avec les trois points de la victoire en l’emportant 3 buts à 1, Christophe Galtier a reconnu toutefois que dans l’ensemble, le renoncement rapide de ses trois attaquants dans l’investissement collectif à quelque peu gêné l’équilibre de son équipe durant la rencontre.

« Ne trouvez-vous pas qu’il y a parfois un problème d’investissement de la part de certains joueurs qui peut ensuite causer des difficultés au reste de l’équipe ? Pour être honnête avec vous, ce n'est pas un problème d'investissement, mais les trois de devant ont vite lâché le pressing parce que ça ne suivait pas derrière, où que ça pressait de manière isolée. Il y a eu un renoncement qui est arrivé trop rapidement en première période. Mais pas un manque d’envie. Nous en avons beaucoup parlé à la pause, qui a été consacrée à ce sujet-là. C’est pour cela qu’il y a eu une grande différence entre les deux mi-temps », a expliqué le technicien français.