L'inquiétude du coach du FC Nantes après la gifle à Monaco

Le FC Nantes étrillé par l'AS Monaco Publié par Ange A. le 03 octobre 2022 à 01:51

Entraîneur du FC Nantes, Antoine Kombouaré s’est livré dimanche au sortir de la lourde défaite des Canaris contre l’AS Monaco.

FC Nantes : Nouvelle déconvenue pour les Canaris à Monaco

Les temps sont durs pour le FC Nantes. Dimanche, Nantes a concédé une nouvelle défaite en Ligue 1. Les Canaris ont été corrigés à Louis II par l’AS Monaco, l’une des équipes en forme du championnat. Le club de la Principauté l’a emporté (4-1) contre le club des bords de l’Erdre. Corrigé par l’ASM, le FCN pointe à la 16e place au classement et reste désormais sur cinq matchs sans victoire en Ligue 1. Pour Antoine Kombouaré, son équipe n’a jamais réussi à inquiéter son adversaire du jour. Le technicien kanak assure que contre Monaco, il a vécu sa pire mi-temps.



« On n’est jamais rentré dans le match. C’est la première fois que je vis ça. Il n’y a pas eu de révolte. On prend un deuxième but à la 7e minute. C’est la pire mi-temps qu’on ait vécu. J’espère que c’est la dernière. On a un gros challenge à relever. Rester soudés, travailler, avoir confiance. Oublier ce match et bien se préparer pour ceux qui vont venir ».

Kombouaré très inquiet après la défaite à Monaco

Le FC Nantes encore battu en Ligue 1

Contre l’AS Monaco, Antoine Kombouaré a notamment procédé à un choix fort en laissant Ludovic Blas sur le banc au coup d’envoi. L’entraîneur du FC Nantes reconnaît que son maître à jouer traverse une mauvaise passe. Proche d’un départ du FCN cet été, le milieu offensif de 24 ans ne compte qu’un seul but cette saison en championnat. Au sortir de cette déconvenue, le coach nantais a également affiché une crainte face à la mauvaise période de son équipe. Il espère une réaction de ses troupes lors des deux prochaines sorties. Ce sera jeudi en Ligue Europa contre Fribourg puis lors du derby à Rennes dimanche prochain.

« Je suis inquiet depuis le début. J’ai confiance dans mon travail et mon groupe. Il faut qu’on arrive à retrouver cette confiance avec un match référence, une victoire acquise dans la difficulté. Ce qui m’embête, c'est qu'on ne se rend pas compte qu’on est en difficulté. On aura les réponses sur les deux matches qui viennent ».