OL Mercato : Un premier indice tombe pour l'avenir de Laurent Blanc

OL : Laurent Blanc possède le même bilan comptable que Peter Bosz. Publié par Dylan le 20 novembre 2022 à 10:50

Après avoir dirigé ses 5 premières rencontres avec l'OL, Laurent Blanc ne fait pas mieux que son prédécesseur Peter Bosz sur le bilan comptable.

Le miracle n'a pas eu lieu. Mal en point malgré un départ canon sous les ordres de Peter Bosz, l'Olympique Lyonnais avait commencé lentement sa descente aux enfers, passant d'un podium à une triste 8ème place en Ligue 1. Pourtant, le club rhodanien semblait bien parti pour lutter pour le titre cette saison, lui qui était parvenu à gagner 4 de ses 5 premiers matchs dans l'élite.

L'OL a ensuite fait face à une série... de 6 matchs sans la moindre victoire, ce qui coûte la place au technicien néerlandais Peter Bosz. En poste depuis mai 2021, il a été limogé début octobre après n'avoir jamais réussi à ramener le club sur le podium, objectif de fin de saison. L'arrivée de Laurent Blanc devait insuffler une nouvelle dynamique chez les Gones, et l'espoir était permis avec 2 victoires sur les 3 premières rencontres (3-2 contre Montpellier, 1-0 face à Lille) dirigées par le champion du monde 1998. Mais encore une fois, le club présidé par Jean-Michel Aulas ne parvient pas à enchaîner et reste désormais sur 2 matchs sans victoire (défaite 1-0 à Marseille, match nul 1-1 contre l'OGC Nice).

OL : Laurent Blanc ne prend pas plus de points que Peter Bosz en ce début de saison.

Laurent Blanc ne dépasse pas Peter Bosz sur le bilan comptable à l'OL

Dimanche, le journal Le Progrès a retenu des statistiques étonnantes concernant Laurent Blanc. Selon ses informations, l'entraîneur de 56 ans a pris autant de points en moyenne que Peter Bosz depuis le début de la saison (1,4 par match), ce qui signifie que le miracle n'a pas eu lieu côté OL. Pourtant, leurs méthodes ne sont pas les mêmes et possèdent même quelques différences dans les résultats. Si le nombre de points pris en moyenne est le même, la méthode Blanc se veut plus réaliste avec 10,8 tirs tentés par match contre 15,1 à l'époque pour celle de son prédécesseur.

Et cela se vérifie : les Gones convertissent donc 67% de leurs occasions franches, contre 33 % sous Peter Bosz. Des chiffres qui peuvent rassurer les supporters lyonnais, à l'heure où le club continue de patauger en Ligue 1. Désormais à 10 points de la 3ème marche du podium occupée par le Stade Rennais après 15 journées, l'Olympique Lyonnais va devoir cravacher en deuxième partie de saison pour s'offrir le droit de rêver. Symbole du déclin lyonnais, seuls deux joueurs du club ont été retenus pour la Coupe du Monde. Il s'agit de Karl Toko-Ekambi (Cameroun) et Nicolás Tagliafico (Argentine).