OM Mercato : Adil Rami allume encore Jacques-Henri Eyraud

Adil Rami, ancien défenseur de l'OM Publié par Ange A. le 21 novembre 2022 à 09:01

Ancien défenseur de l’ OM, Adil Rami ne garde pas Jacques-Henri Eyraud dans son cœur. Le défenseur de Troyes l’a encore fait savoir.

De retour en Ligue 1 la saison dernière, Adil Rami reste marqué par son départ de l’Olympique de Marseille. Le champion du monde 2018 avait été licencié pour « faute grave » en 2019. Après des expériences en Turquie, en Russie et au Portugal, le défenseur central de 36 ans est loin d’avoir digérer ce départ de l’ OM. L’ancien Olympien en veut notamment à Jacques-Henri Eyraud, le président marseillais de l’époque. Dans un entretien accordé à La Provence, l’international tricolore a de nouveau fulminé au moment d’évoquer l’ancien président du club phocéen. Le défenseur de Troyes estime avoir été victime d’une injustice suite à son licenciement.

OM Mercato : Adil Rami sans pitié contre Eyraud

Adil Rami tacle encore Eyraud

Adil Rami se satisfait du départ de Jacques-Henri Eyraud de la présidence de Marseille. Il est tout autant ravi que l’ancien dirigeant olympien soit également impopulaire auprès des supporters marseillais. « Je n’associerai jamais Jacques-Henri Eyraud à l’OM, c’est comme ça. Je déteste cet homme-là depuis très longtemps, je suis content de voir que c’est pareil pour le peuple marseillais. Cette affaire a été pour moi une injustice, c’était méchant. Mon histoire était super facile, je lui avais dit "Si vous n'êtes pas content, on en discute et je pars". C'est à partir de ce moment-là qu'il a tout fait pour me faire du mal. Je trouve que ce n'est pas cool », a lâché le champion du monde tricolore au journal régional.

Dans sa sortie, le capitaine de l’ESTAC a également déploré le début de saison de l’Olympique de Marseille. Entre l’élimination en Coupe d’Europe contre Tottenham et la récente blessure d’Amine Harit, il ne cache pas sa peine. « Bon, parfois on les insulte mais c’est parce qu’on a envie qu’ils gagnent, qu’on arrive pas à les comprendre ! », a-t-il indiqué.