OM Mercato : Adil Rami répond aux critiques, Eyraud taclé !

Ancien défenseur de l’ OM, Adil Rami est revenu sur les circonstances de son départ de Marseille. Publié par Timothée Jean le 29 novembre 2021 à 10:24

Ancien défenseur de l’ OM, Adil Rami est revenu sur les circonstances de son départ de Marseille. L’occasion pour lui de répondre sèchement à ses détracteurs.

OM Mercato : Adil Rami cloue le bec à ses détracteurs

Sa meilleure réponse, il l’a apporté ce week-end lors du choc OM-Troyes (1-0). Une rencontre particulière pour Adil Rami, qui retrouvait son ancienne équipe l’Olympique Marseille. Chassé du club phocéen en raison de son âgé avancé (35 ans), le défenseur central a démontré qu’il était loin d’être fini. Il a bouclé une belle prestation face aux offensives marseillaises ce dimanche soir au Vélodrome avant de sortir sur blessure.

À l’issue de la rencontre, le défenseur français est revenur sur sa prestation et a tenu à répondre aux critiques concernant sa méforme, expliquant qu’il a pris « beaucoup de plaisir » à jouer contre son ancien club. « J’aurai 36 ans dans un mois. C’est une longévité super importante dans le football. La saison n’est pas encore finie, mais je ferme quelques bouches. Il y en a qui aiment bien les gossips dans les toilettes, mais après, il y a la réalité. La réalité, c’est que je suis un bosseur, à travers mon sourire », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par RMC Sport.

Adil Rami s’en prend à Jacques-Henri Eyraud

Adil Rami en avait visiblement gros sur le coeur. Le défenseur central n’a toujours pas digéré la façon dont il avait dû quitter l’Olympique de Marseille en août 2019. « J’étais parti en pré-saison avec pour ambition de tout déchirer la troisième année, parce que j’aime ce challenge, je suis comme ça et on ne peut pas me changer. Et puis, on m’a coupé l’herbe sous le pied. Ça m’a fait mal », a-t-il avoué.

S’il ne regrette pas son passage à l’ OM, Adil Rami en veut encore à ceux qui l’ont contraint à quitter un club où il a passé deux belles années. Il en a profité pour glisser un tacle à l’ancien président marseillais, Jacques-Henri Eyraud. « On a essayé d’influencer la ville de Marseille, les supporters, contre moi (…) Derrière, le temps et le karma ont fait les choses », a-t-il lancé, rappelant ainsi que Jacques-Henri Eyraud a été limogé en févier dernier puis remplacé dans la foulée par Pablo Longoria.






Afficher les commentaires