Real Mercato : Le successeur de Modric déniché au SRFC ?

Le milieu du SRFC suivi par le Real Publié par Ange A. le 24 novembre 2022 à 06:39

Luka Modric étant en fin de contrat au Real Madrid, un joueur du SRFC serait pisté par les Merengues à en croire la presse espagnole.

Avec les signatures d’Eduardo Camavinga puis d’Aurélien Tchouameni, le Real Madrid prépare déjà la relève au milieu. Le club espagnol a d’ailleurs enregistré un important départ cet été suite au transfert de Casemiro. Le milieu brésilien a rejoint Manchester United. Pour assurer la relève avec des Kroos (32 ans) et Modric (37 ans) au crépuscule de leurs carrières, la direction du Real Madrid envisage de frapper un nouveau en Ligue 1. Après Camavinga, un autre milieu du Stade Rennais pourrait rejoindre Los Blancos dans les prochains mois. Fichajes révèle en effet un intérêt du Real pour un milieu croate du SRFC. Lequel pourrait remplacer son compatriote Modric à Santiago Bernabeu. Le nom de Lovro Majer est associé au champion d’Europe et d’Espagne en titre.

Real Mercato : Lovro Majer vers un départ du SRFC ?



Lovro Majer suivi par le Real Madrid

La source espagnole indique que le Real Madrid est intéressé par le profil de Lovro Majer. Les Merengues suivraient de près les performances de l’international croate (12 sélections/3 buts). Lequel compte deux réalisations et trois passes décisives avec le Stade Rennais cette saison. Il dispute d’ailleurs actuellement sa première Coupe du monde au Qatar avec Luka Modric. Selon la publication en ligne, le Real pourrait passer à l’offensive l’été prochain. Le contrat de son numéro 10 actuel arrivant en expirant au terme de la saison.

Lovro Majer est encore sous contrat avec le SRFC jusqu’en 2027. Le milieu âgé de 24 ans a rejoint le club breton l’été dernier en provenance du Dinamo Zagreb. Recruté à 12 millions d’euros, il en vaudrait désormais 10 millions de plus selon les estimations de Transfermarkt. Le site spécialisé évalue sa valeur marchande à 22 millions. Un montant loin d’effrayer les Madrilènes. Lesquels avaient claqué 31 millions pour Camavinga avant de débourser 80 millions cet été pour Tchouameni.