PSG : La Ville de Paris répond sèchement à Al-Khelaïfi pour le Parc

Le PSG et la Mairie de Paris discutent pour la vente du Parc des Princes. Publié par JEAN-LUC D le 29 novembre 2022 à 23:09

Alors que Nasser Al-Khelaïfi assure que la Mairie de Paris pousse le PSG à déménager du Parc des Princes, un conseiller municipal lui a répondu sèchement.

La tension ne baisse pas entre le Paris Saint-Germain et la Mairie de Paris concernant la vente du Parc des Princes. Dans une interview accordée au quotidien madrilène Marca, Nasser Al-Khelaïfi a insisté ce mardi sur le fait que la Municipalité de la Ville Lumière donne l’impression de vouloir forcer le Paris SG à partir du mythique terrain de football, dont le nom est intimement lié aux Rouge et Bleu.

« Notre première option est de rester, mais je ne pense pas que le Conseil municipal veuille que nous restions. Ils font pression pour que nous partions », a déclaré le président du club phare de la capitale. Des propos forts qui ont résonné comme la provocation de trop du côté des autorités de la Ville Lumière.

PSG : La Ville de Paris attend une offre rehaussée pour le Parc

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG.

Interrogé par le journal régional Le Parisien, Emmanuel Grégoire, premier adjoint au Mairie de Paris, a répondu aux propos de Nasser Al-Khelaïfi sur la vente du Parc des Princes. Contrairement aux allégations du président parisien, le collaborateur d’Anne Hidalgo indique que la Municipalité de Paris n’est pas forcément opposée à la cession du stade au PSG, mais attend une offre plus importante que les 40 millions d’euros qu’il propose.

« La réaction à la nouvelle prise de position de Nasser Al-Khelaïfi ? Ce n’est pas très agréable (…) Lire que la Ville veut « les chasser du Parc » est insultant. Paris est amoureuse de son club. Nous n’avons aucun autre objectif que de maintenir le club au Parc », a expliqué Emmanuel Grégoire avant d’évoquer l’offre parisienne pour l’enceinte historique.

« Ça va se terminer sur une vente, mais au juste prix ? Mais on n’a pas le choix ! C’est évident (…) Mais c’est au juste prix oui. Le PSG en propose 40 millions d’euros. C’est moins cher que Paredes. Franchement ? ! Vous pensez vraiment que le Parc vaut moins que Leandro Paredes acheté 50 millions d’euros ? Ce n’est pas sérieux. Il y a une forme de pression qui n’est pas responsable », a répondu l’homme politique de gauche.

Le feuilleton se poursuit donc…