OM Mercato : Nouvelle confirmation de Flamengo pour Gerson

Flamengo va insister pour Gerson Publié par Ange A. le 03 décembre 2022 à 00:45

Président de Flamengo, Rodolfo Landim s’est exprimé le retour annoncé de Gerson. Le milieu brésilien est sur le départ à Marseille.

Alors que le mercato d’hiver n’a pas encore ouvert ses portes, l’Olympique de Marseille s’active déjà sur certains dossiers. Pablo Longoria cherche notamment à boucler certains départs cet hiver. L’ OM serait sur le point de se débarrasser de Luis Suarez. L’attaquant colombien arrivé cet été devrait retourner en Liga. Un prêt avec option d’achat de Suarez vers Almeria serait déjà bouclé. Il ne manquerait plus que l’officialisation de l’opération. Outre ce dossier, le club phocéen pourrait également libérer Gerson. Le milieu brésilien ne figure plus dans les plans de jeu d’Igor Tudor. Le technicien croate ne compte pas s’opposer à son départ. Sauf que l’opération bloque en raison des exigences financières de Marseille.

OM Mercato : Flamengo confirme la tendance pour Gerson

Rodolfo Landim s’est d’ailleurs exprimé sur le sujet. Le président de Flamengo a confirmé les difficultés financières de son club dans ce dossier. De quoi jeter un froid sur l’avenir du milieu auriverde (4 sélections), lequel n’a pas été convoqué pour le Mondial avec la Seleçao. « J’imagine que Gerson, pour tout ce qu’il a montré, veut venir à Flamengo et Flamengo aimerait beaucoup ça. On comprend même le montant que l’Olympique ait des demandes financières, et en a le droit puisqu’il y a un joueur sous contrat, mais c’est bien au-delà de ce que nous sommes réellement capables de payer », a souligné le dirigeant brésilien cité par UOL Esporte.

Flamengo limité financièrement, le retour de Gerson au bercail se complique davantage. Selon la presse brésilienne, le milieu de terrain encore sous contrat jusqu’en 2026 avec l’OM compte aller au bras de fer avec sa direction pour forcer son départ. Il a déjà manqué la reprise des Olympiens ce mercredi. Il devrait écoper d’une sanction financière suite à cet impair.