OM Mercato : Gerson , le message cash de Longoria à Flamengo

Pablo Longoria se prononce pour Gerson Publié par Ange A. le 04 décembre 2022 à 05:51

Président de l’Olympique de Marseille, Pablo Longoria s’est exprimé sur le cas Gerson au moment où son retour à Flamengo piétine.

Alors que le mercato d’hiver n’a pas encore officiellement ouvert ses portes, l’Olympique de Marseille est sur le point de boucler un deal. Sauf énorme revirement, une recrue estivale va quitter l’OM pour retourner en Liga. Un prêt avec option d’achat de Luis Suarez à l’UD Almeria serait en bonne voie. L’option fixée par Marseille est estimée à 8 millions d’euros, soit un montant inférieur à ce que les Olympiens ont déboursé pour recruter le Colombien en été. Le club phocéen a claqué 10 millions pour s’attacher les services de l’avant-centre alors sous les couleurs de Grenade. Outre ce dossier, l’avenir de Gerson fait couler beaucoup d’encre en Provence. Le milieu brésilien est sur les tablettes de Flamengo, son ancien club. Dans les colonnes de L’Équipe, Pablo Longoria a fait la lumière dans ce dossier.

OM Mercato : Pablo Longoria ferme pour Gerson

Intéressé par son ancien protégé, Flamengo aurait déjà conclu un accord avec lui. Un contrat de 5 ans assorti d’un salaire mensuel de 180 000 euros est évoqué. Mais le club carioca peine à s’accorder avec l’Olympique de Marseille. Rodolfo Landim s’est d’ailleurs exprimé sur le sujet. Le président du club brésilien a d’ailleurs confirmé les difficultés financières de son club dans ce dossier. « On comprend même le montant que l’Olympique ait des demandes financières, et en a le droit puisqu’il y a un joueur sous contrat, mais c’est bien au-delà de ce que nous sommes réellement capables de payer », a souligné le dirigeant brésilien cité par UOL Esporte.

De son côté, Pablo Longoria reste intransigeant pour son milieu auriverde. Lequel avait été recruté contre 20 millions hors bonus. « Tant que Flamengo ne s’alignera pas sur nos demandes, il reste un joueur de Marseille. Le prix est fixé par le club vendeur, pas l’acheteur », a indiqué le président marseillais.