PSG : Accusé de viol, Achraf Hakimi publiquement lâché par sa femme

Quelques semaines après la mise en examen du latéral droit du PSG, Achraf Hakimi, son épouse Hiba Abouk est sortie du silence pour donner sa position sur cette affaire.

Mis en examen suite à une accusation de viol, Achraf Hakimi est dans le viseur de la justice. Pour rappel, le 26 février dernier, une jeune femme de 24 ans s’était présentée dans un commissariat du Val-de-Marne pour accuser le latéral droit du PSG de l’avoir violé à son domicile à Boulogne-Billancourt. Et si la victime n’avait pas voulu porter plainte, une enquête avait tout de même été ouverte par la justice française afin de faire la lumière sur cette affaire. Depuis, l’international marocain de 24 ans est mis en examen et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’entrer en contact avec la victime. Alors que l’enquête suit son cours, Hiba Abouk, la femme de l’ancien défenseur de l’Inter Milan, est sortie du silence.

PSG : Hiba Abouk met fin à sa relation avec Achraf Hakimi

Silencieuse jusqu’à présent, Hiba Abouk a produit un communiqué ce lundi pour prendre position dans l’affaire du supposé viol de son compagnon Achraf Hakimi. Dans une adresse publiée par le média espagnol El Pais, l’actrice et mannequin de 35 ans a confirmé notamment sa rupture avec l’ami de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain.

À lire Mercato : Après Mbappé, un autre sale tour du Real au PSG ?

« Aujourd’hui, je me sens obligé de rendre public ce communiqué pour manifester mon état d’esprit et clarifier en personne les mauvaises informations qui circulent. Et même quand le silence peut aider dans certains moments délicats, j’ai le besoin de m’expliquer afin de reprendre ma vie personnelle, publique et personnelle de la manière la moins novice et traumatisante possible, et surtout, en protégeant mes enfants qui sont ma priorité absolue. La réalité est qu’il y a quelque temps, après avoir beaucoup réfléchi, le père de mes enfants et moi avons pris la décision de mettre fin à notre relation, bien avant les événements dans lesquels j’ai été impliquée médiatiquement et pour lesquels je suis étrangère », explique l’actrice espagnole, qui se trouvait à Dubaï avec ses enfants lors du viol dont est accusé son ex-époux.

Dans le même communiqué, la compatriote de Sergio Ramos annonce officiellement qu’elle se place du côté de la victime dans cette affaire. « Il va sans dire que dans ma vie j’ai toujours été et je serai toujours du côté des victimes, donc, vu la gravité de l’accusation, on ne peut que faire confiance à la justice. Je vous demande de respecter mon intimité et celle de mes enfants dans ces circonstances délicates », a ajouté la désormais ex-madame Hakimi.


Publiez cet article sur vos réseaux sociaux !


Foot Sur 7 est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :