Mercato OM : Jonathan Clauss sème le doute sur son avenir

Suivi de près par Galatasaray, Jonathan Clauss restera-t-il un joueur de l’OM la saison prochaine ? Le latéral droit français vient de faire une annonce intrigante concernant son futur proche.

Mercato : Jonathan Clauss n’exclut pas un départ de l’OM

Actuellement concentré sur l’Euro 2024 avec l’équipe de France, Jonathan Clauss a également son avenir à l’Olympique de Marseille en ligne de mire. L’international français se trouve à un an de la fin de son contrat avec l’OM, une situation qui pousse la direction du club phocéen à envisager des solutions pour éviter un départ gratuit l’été prochain.

En effet, la situation contractuelle de Jonathan Clauss, oblige les dirigeants marseillais à prendre une décision difficile : soit prolonger son contrat ou soit le vendre dès ce mercato estival. Pour l’instant, aucune discussion de prolongation n’a été entamée, ce qui alimente les spéculations sur un possible transfert.

Les difficultés économiques  de l’OM ne font que renforcer cette possibilité, le club n’écartant pas l’idée d’un départ de son latéral droit si une offre satisfaisante se présente. Dans ce contexte, Jonathan Clauss lui-même n’exclut pas un éventuel transfert.

Galatasaray reste en embuscade

...

Lors d’une interview avec le média Carré, le défenseur tricolore n’a pas fermé aucune option pour la suite de sa carrière. « Si tout le monde y trouve son compte, alors on se séparera. Dans le cas contraire, ils ne me vendront pas. », a-t-il déclaré. Cette déclaration montre la volonté du joueur de trouver une solution bénéfique pour toutes les parties impliquées.

Pour le moment, Jonathan Clauss reste attentif à l’évolution de la situation, sans fermer la porte à aucune option pour son avenir. Il assure qu’il a déjà échangé avec la direction de l’Olympique de Marseille sur ce point et que « chacun sait où l’autre veut aller ».

Le dossier reste donc ouvert, d’autant plus que des clubs comme Galatasaray sont en embuscade, prêts à saisir l’opportunité de le recruter. La décision finale dépendra des propositions et des intérêts des différentes parties dans les semaines à venir. « Si tout le monde est content, que je parte ou je reste, on verra bien », a-t-il conclu.