Mercato OGC Nice : La vente de Todibo bloquée par l’UEFA

L’OGC Nice, bien partie pour vendre son défenseur Jean Clair Todibo, s’est vu refuser son transfert vers Manchester United, en raison de la propriété commune avec Ineos.

Nice ne peut pas vendre Jean-Clair Todibo à Manchester United

Sur les petits papiers de pas mal de clubs européens, un club s’est vu refuser l’achat de Jean-Clair Todibo. En effet, partageant un propriétaire commun, Manchester United et l’OGC Nice ne devraient pas pouvoir négocier pour le transfert. Les deux clubs étant la propriété du groupe Ineos (propriétaire de Nice et propriétaire à 30% de Manchester United).

Le joueur, auteur d’une superbe saison, a été mis sur le marché des transferts par son club. Avec cette opportunité, pas mal de clubs souhaitent sauter sur l’occasion. En quête d’un défenseur central avec le départ de Varane, Todibo était annoncé avec insistance chez les Red Devils.

Jim Ratcliffe frustré pour Todibo

...

Dans un entretien pour Bloomberg, Jim Ratcliffe a annoncé ne pas vouloir se séparer de l’OGC Nice. Ce dernier trouve les deux clubs très compatibles, pour y envoyer des jeunes joueurs en progression par exemple, un peu à l’image de Chelsea, qui détient Strasbourg, et qui a envoyé plusieurs de ses jeunes joueurs en prêt du côté du club alsacien.

Dans cette même interview, Jim Ratcliffe nous apprend aussi que Todibo souhaitait énormément rejoindre le club de Manchester United. « Ils ont (l’UEFA) dit que nous pouvions le vendre à un autre club de Premier League, mais que nous ne pouvions pas le vendre à Manchester United. Mais ce n’est pas juste pour le joueur et je ne vois pas ce que cela apporte. »

Ces deux clubs, qui, initialement, pensaient qu’ils ne pourraient même pas jouer l’Europa League tous les deux. Qualifiés en toute fin de saison grâce à leur victoire en FA Cup, les Red Devils ont rejoint les Niçois en Europa League. Cependant, une règle de l’UEFA interdit à deux clubs détenus par un même propriétaire de disputer la même compétition européenne. Finalement, les deux clubs pourront jouer la compétition, et ce quiproquo n’est pas sans nous rappeler l’épisode similaire entre Toulouse et le Milan AC, tous deux détenus par RedBird.