Les records battus durant l’Euro 2024

En plus des huitièmes de finales qui se sont achevés hier, les amateurs de football ont assisté à des moments mémorables pendant cet Euro. Qu’il s’agisse de la Suisse qui a renversé l’Italie, championne en titre, ou de l’incroyable victoire de la Slovaquie sur la Belgique lors du match d’ouverture, le tournoi a tenu ses promesses. Avec un début aussi fascinant, il n’est pas surprenant que plusieurs records aient déjà été battus au cours des trois premières journées. Voici dix d’entre eux qui pourraient résister à l’épreuve du temps.

Le plus jeune joueur et plus jeune coach

À quelques jours de ses 17 ans, Lamine Yamal s’est révélé sur la scène européenne en débutant sur l’aile droite de l’équipe d’Espagne lors de son premier match contre la Croatie. Toute idée selon laquelle le jeune joueur aurait pu être dépassé par l’expérience s’est rapidement évanouie. L’attaquant du Barça a brillé pour ses débuts dans la compétition et tout au long de la phase de groupe. À 16 ans et 338 jours, l’ailier a dépassé le Polonais Kasper Kozlowski et l’Anglais Jude Bellingham pour devenir le plus jeune joueur de l’histoire du tournoi. Bellingham détient toujours le record du plus jeune joueur à participer à deux tournois consécutifs.

Avec 20 ans de plus que Yamal, Julian Nagelsmann est le plus jeune coach à conduire une équipe au Championnat d’Europe. Bien qu’il ait l’âge de jouer encore, l’Allemand a déjà été sur la touche à Hoffenheim, au RB Leipzig et au Bayern Munich avant d’être nommé sélectionneur de l’équipe nationale. Le prodige a mené son équipe à un début de tournoi invaincu, qualifié pour les quarts des finales et contribué à asseoir la crédibilité des quadruples champions du monde cet été. D’ailleurs, il y a 12 joueurs à l’Euro 2024 plus âgés que Nagelsmann.

Plus jeune capitaine et plus jeune buteur

...

Le plus souvent, l’honneur d’être capitaine de son pays est accordé aux joueurs qui possèdent le plus d’expérience ou qui ont les meilleures compétences en matière de leadership. D’ordinaire, ces deux éléments vont de pair. Mais comme le dit l’adage, s’ils sont assez bons, ils sont assez vieux. À quelques mois de ses 24 ans, Dominik Szoboszlai a été propulsé au rang de capitaine de la Hongrie. Le milieu de terrain de Liverpool est de loin le joueur le plus talentueux de l’équipe, mais en période de crise, il a montré qu’il était le type de joueur qui veille toujours sur ses coéquipiers, comme en témoigne sa réaction face à la grave blessure de Barnabas Varga pendant les phases de poules.

Toujours dans cet élan d’une nouvelle qui s’affirme, il y a Arda Guler. Le jeune prodige qui a connu une première saison difficile au Real Madrid, a dû se battre contre des blessures tenaces et attendre patiemment que Carlo Ancelotti lui donne sa chance. Les attentes à son égard n’ont rien à voir avec celles qu’il a suscitées cet été sous le maillot turc. Intronisé comme l’un des joueurs clés de l’équipe, Guler a immédiatement marqué les esprits en inscrivant un but digne de celui du tournoi. À seulement 19 ans et 119 jours, le Turc est devenu le plus jeune joueur à marquer pour ses débuts à l’Euro, devançant un certain Cristiano Ronaldo, il y a vingt ans.

Les plus vieux buteurs et joueurs

L’abondance de talents dont dispose Roberto Martinez pour le Portugal est tout simplement incroyable. Il n’est pas étonnant que le Portugal dispose de l’une des meilleures équipes de l’Euro 2024. Pourtant, malgré tout le sang neuf qui est apparu ces dernières années, c’est un membre de l’ancienne garde qui est toujours en activité. Pepe était un élément clé de l’équipe qui a remporté l’Euro 2016 alors qu’il n’avait qu’une trentaine d’années. Peu de gens auraient prédit qu’il serait encore au cœur de la défense presque dix ans plus tard. C’est pourtant le cas, ce qui permet à l’ancienne star du Real Madrid de détenir le titre de joueur le plus âgé de l’histoire de l’Euro.

De son côté, Luka Modrić a été auteur d’une action presque héroïque dans ce qui pourrait bien être son dernier tournoi international. Quelques instants après avoir manqué un penalty, le milieu de terrain a donné l’avantage à son équipe lors du dernier match de groupe contre l’Italie. Modric est ainsi devenu le plus vieux buteur de l’histoire de l’Euro. Cependant, l’égalisation dans les arrêts de jeu a entraîné l’élimination de la Croatie. Le Croate n’a pas donné d’indications sur son avenir, même si un journaliste italien lui a demandé de ne jamais prendre sa retraite. Mais comme le croate l’a souligné à juste titre, l’âge nous rattrape tous.

Le but le plus rapide et le dernier but

Jamais, en seize éditions de l’Euro, une sélection n’avait inscrit un but au cours de la première minute de jeu. Il aura fallu attendre 2024, et la surprenante équipe d’Albanie, pour qu’un tel scénario se produise. Et c’est l’Italie qui en a fait les frais. Profitant d’une grossière erreur de Federico Dimarco, l’Albanais Nedim Bajrami est entré dans l’histoire du football européen en faisant trembler les filets du Parisien Gianluigi Donnarumma après 23 secondes de jeu. À l’autre bout du spectre, le but spectaculaire de Kevin Csoboth en fin de match pour la Hongrie contre l’Écosse est le but le plus tardif jamais marqué dans le tournoi.

Dans un match où les deux équipes devaient gagner pour avoir une chance de se qualifier pour le tour suivant, la blessure choquante de l’attaquant hongrois Varga, mentionnée plus haut, a entraîné un temps additionnel de 10 minutes à la fin de la rencontre. Alors que les deux équipes font feu de tout bois, le match s’ouvre et ce sont les hommes de Marco Rossi qui frappent. Une contre-attaque sur un corner écossais a permis à la Hongrie de remonter le terrain et à Csoboth d’ouvrir le score à 99 minutes et 32 secondes de la fin du temps réglementaire.