PSG : FPF, Nasser Al-Khelaïfi prêt à en découdre avec l’UEFA ?

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG.
Par JEAN-LUC D
Publié le 07 juin 2018 à 11:28 | mis à jour le 07 juin 2018 à 11:28
Résultats

Sous le coup d’une enquête de l’UEFA dans le cadre du respect des règles du Fair-Play Financier, Nasser Al-Khelaïfi va devoir encore patienter avant de connaître le verdict de l’instance européenne. Initialement prévue pour ce vendredi, la décision concernant la sanction éventuelle du PSG ne sera rendue que la semaine prochaine. Et l’écurie francilienne pourrait attaquer ce verdict.

Nasser Al-Khelaïfi prêt à aller au clash ?

Après plusieurs mois d’enquête, l’UEFA va rendre son verdict sur les comptes du Paris Saint-Germain après son mercato estival de 2017 totalement fou. Nasser Al-Khelaïfi avant en effet investit plus de 400 millions d’euros pour faire venir Neymar et Kylian Mbappé dans le club de la capitale française. Et ce verdict de l’institution européenne, probablement assorti de sanctions, devra faire « l’objet d’une procédure d’accord de règlement », selon le journal L’Équipe.

C’est-à-dire que les décisions arrêtées par l’UEFA doivent être acceptées par le Champion de France. En cas de contestation de la part des Rouge et Bleu, alors l’UEFA renverra le club vers la chambre de jugement, « nettement moins conciliante », en à croire le quotidien sportif. Et les dirigeants parisiens ne seraient pas vraiment disposés à accepter la moindre sanction, mais « ils pourraient finalement ne pas avoir vraiment le choix ».

Toutefois, même si le dossier du PSG sera examiné demain par l’ICFC, la décision ne sera connue que dans le courant de la semaine prochaine. Une obligation de vente de certains joueurs ou encore une décote de certains contrats venant du Qatar ont notamment été évoquées ces dernières semaines.

Facebook
Twitter
email
Whatsapp