PSG - Mercato : FPF, UEFA, jour de vérité pour Nasser Al-Khelaïfi

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG.

Sous le coup d’une enquête de l’UEFA dans le cadre du Fair-Play Financier, Nasser Al-Khelaïfi va être fixé sur le sort de son écurie. L’instance européenne va annoncer officiellement sa décision concernant le Paris Saint-Germain ce mardi. Et la tendance se confirme de plus en plus quant au sort réservé au club de la capitale.

Vers un encadrement sévère du mercato de Nasser Al-Khelaïfi ?

Après une longue enquête qui aura duré dix mois, c’est ce mardi que l’UEFA va donner son verdict en ce qui concerne le respect ou non du Fair-Play Financier par le Paris Saint-Germain suite au recrutement de Neymar et Kylian Mbappé l’été dernier pour un peu plus de 400 M€. À l’aube de cette journée importante pour la formation du président Nasser Al-Khelaïfi, deux quotidiens français font le point sur les éventuelles sanctions qu’encourent les Rouge et Bleu.

« Si le risque d’une exclusion de la prochaine Ligue des Champions est écarté, le club parisien peut s’attendre à un panel de sanctions assez variées, allant de la limitation du nombre de joueurs inscrits en Ligue des Champions à l’encadrement de ses achats de joueurs et de sa masse salariale en passant par une lourde amende. Quels que soient les contours exacts de ce régime d’austérité, il pourrait s’étirer sur plusieurs saisons.

En cause, des contrats de sponsoring soupçonnés par les experts de l’UEFA d’être trop généreux pour être complètement honnêtes couplés aux recrutements somptuaires de Neymar et de Mbappé l’été dernier », explique Le Parisien.

De son côté, L'Equipe craint que le Champion de France ne soit contraint de renoncer à l’arrivée de Gianluigi Buffon, l’UEFA pouvant tout simplement prononcer une interdiction de recrutement comme sanction.

« Le PSG doit connaître dans la journée, ou au plus tard le lendemain, la sanction qui va lui être infligée, dans le cadre du fair-play financier. Reste à savoir de quelle nature sera cette punition. Si le PSG se voyait, par exemple, infliger une interdiction d’enregistrer de nouveaux joueurs sur la liste UEFA en 2018-2019, cela pourrait bloquer le recrutement de Gianluigi Buffon.

Après avoir averti le club, l’instance devrait communiquer officiellement. Paris en fera de même après avoir pris connaissance du verdict », peut-on lire dans le le journal sportif. Les prochaines heures seront donc très décisives pour le mercato du PSG. Affaire à suivre…