Amiens SC Mercato : Elsner toujours surpris de son limogeage

Amiens SC : Luka Elsner ne voit pas de raisons objectives à son licenciement. Publié le 03 novembre 2020 à 10:45

Luka Elsner a été limogé du banc d'Amiens SC en raison d’un début de saison difficile en Ligue 2. Au micro de Téléfoot, le désormais ancien entraîneur du club picard pointe du doigt l’impatience des dirigeants amiénois.

Amiens SC : Luka Elsner licencié du banc

Classé 19e de Ligue 1 à la suite de l’arrêt prématuré de la saison 2019-2020, Amiens SC a été relégué en Ligue 2. Le président Bernard Joannin s’est battu pour que la LFP (Ligue de football professionnel) et le gouvernement reviennent sur cette décision, en vain. Mais en Ligue 2, les Amiénois ont vécu un début de saison compliqué avec Luka Elsner sur le banc. De quoi pousser les dirigeants du club picard à prendre la décision de licencier l’entraîneur pour le remplacer par Oswald Tanchot.

Le coach limogé par impatience ?

Invité de l’émission Culture Foot, Luka Elsner a d’abord tenu à exprimer son profond respect pour « la relation employeur/employé ». Le jeune technicien de 38 ans n’a toutefois pas manqué d’expliquer que son licenciement lui avait semblé un peu précipitée en raison des difficultés liées au club même. « J’ai senti un timing différent de ce que j’envisageais. On a eu une préparation assez chaotique, avec des ascenseurs émotionnels, déjà en amont avec cette bataille judiciaire puis une préparation difficile avec des arrivées tardives. On savait que cette équipe aurait besoin de temps pour s’installer, trouver des automatismes », a indiqué l'ancien défenseur central.

Le coup a été très dur pour l’ancien stratège d'Amiens SC. Mais il n’en veut pas à Bernard Joannin et à son staff, car il sait que c’est toujours comme ça dans la carrière d’un entraîneur. « Cette décision a été difficile pour moi, mais c’est la vie d’un entraîneur de football. Il faut savoir accepter, tirer les leçons du passé pour ne pas revivre des situations similaires même si une carrière d’entraîneur connaît toujours des hauts et des bas », a expliqué le stratège slovène.





Par JOËL

Facebook
Twitter
email
Whatsapp