LOSC : Un penalty qui fâche et une bonne remise en question

LOSC : Un penalty qui fâche et une bonne remise en question à l'ASSE. Publié le 30 novembre 2020 à 17:55

Le LOSC a concédé le match nul (1-1) sur la pelouse de l'ASSE, manquant une chance de rejoindre le PSG, tenu en échec par les Girondins de Bordeaux (2-2), en tête de la Ligue 1. Les Lillois se sont réveillés après la pause, trop tard pour espérer l'emporter, et ont pesté contre le penalty offert aux Stéphanois.

Le LOSC n'a joué qu'une période contre l'ASSE

C'est une belle occasion manquée pour le LOSC. Les joueurs de Christophe Galtier n'ont pu faire mieux qu'un match nul (1-1) sur la pelouse de l'AS Saint-Etienne, dimanche, en clôture de la 12e journée de Ligue 1. Un succès aurait envoyé Lille OSC en tête du championnat à égalité avec le PSG. Sven Botman a exprimé sa déception en conférence de presse : "Bien sûr ce n’est pas un bon résultat pour nous. Nous jouons pour le titre et pour cela on doit gagner ce genre de match. Notre ambition est bien de concurrencer le PSG, donc nous aurions dû prendre les trois points à Saint-Etienne mais nous n’avons pas joué notre meilleur football." La faute à une première période complètement ratée côté lillois.

"Notre première période a été plus que moyenne par rapport à ce que nous avons préparé, a confirmé Christophe Galtier en conférence de presse. Pas de mouvement, beaucoup de précipitation, du jeu long… On avait un bloc stéphanois très compact, assez bas. On s’est précipité dans les transmissions dû au fait qu’il n’y avait pas de mouvement." Benjamin André, le milieu de terrain du LOSC, va dans le sens de son entraîneur : "On a joué 45 premières minutes très moyennes. L’ASSE a bien joué le coup, nous a coupés en deux. On n’a pas été assez calme avec le ballon." Pour le chroniqueur de Canal+, Pierre Ménès, c'est le même constat : "Le LOSC n’avait pas son imagination habituelle." C'est la seconde fois que les Nordistes passent à côté d'une première période après le Stade Brestois, où ils avaient encaissé trois buts sans pouvoir revenir (2-3).

Un second acte réussi pour le LOSC, mais le penalty n'est pas digéré

Heureusement pour les Lillois, la seconde période contre l'ASSE fut d'un tout autre calibre. "Il y a la deuxième période où l’on retrouve notre jeu. Les positions que nous avons travaillées étaient beaucoup plus respectées. On a pu trouver du jeu sur les côtés mais aussi à l’intérieur. On a fait une très, très bonne deuxième période qui nous a permis de revenir au score mais pas de l’emporter. Généralement, quand vous ne faites que 50%, c’est très difficile de gagner", a reconnu l'entraîneur du LOSC. "Au retour des vestiaires, on a vu un tout autre LOSC. C’est ce qui est assez rageant car si on avait fait un match complet, on l’aurait peut-être emporté", a constaté de son côté Benjamin André.

Mais le penalty accordé à Wahbi Khazri à la 33e minute est resté en travers de la gorge des Lillois. Si Christophe Galtiers'est longuement exprimé sur le sujet après match, ses joueurs ont également commenté cette décision litigieuse. "La décision d’accorder le penalty à Saint-Etienne est très étrange pour moi. C’est plutôt l’adversaire qui a percuté Bradaric. Je ne comprends pas", a lâché Sven Botman. "On pourra ergoter sur le penalty obtenu par Khazri, écrit de son côté Pierre Ménès. Bradaric touche le Stéphanois mais il a perdu l’équilibre, il est dos au jeu et on peut estimer que Khazri vient s’empaler sur lui. Cela étant, il n’y a pas de scandale non plus..." Xeka ne se focalise pas non plus sur ce fait de jeu à la défaveur du LOSC : "Même s’il y a des décisions arbitrales discutables, c’est notre faute. On devait faire plus pour gagner le match, on ne l’a pas fait. On a quand même pris un point."

"Pas un faux pas", mais une petit piqûre de rappel

Le LOSC reste à l'affut des premières places en Ligue 1, quatrième à égalité de points avec l'OL (2e), Montpellier HSC (3e) et l'AS Monaco (5e). "On ne peut pas dire que c’est un faux pas, a tempéré Benjamin André. On grappille un point, on avance. On reste sur notre série. Ça va batailler en haut du classement comme la saison dernière. L’important c’est de se concentrer sur nous, sur notre jeu et de faire un carton plein à domicile pour viser haut dans ce championnat." Xeka estime de son côté qu'il faut vite se concentrer sur les prochaines échéances lilloise. "Nous voulions l’emporter mais nous n’avons pas pu le faire. Nous devons désormais nous focaliser sur la Ligue Europa. J’avais l’impression que nous aurions pu ramener mieux qu’un point ce soir. À nous de nous améliorer", a estimé le Portugais.

Jeudi, le LOSC reçoit le Sparta Prague (18h55) et doit entériner sa qualification pour les 16es de finale de la Ligue Europa. En Ligue 1, tout reste ouvert. "C’est un championnat très particulier. Il se passe beaucoup de choses avec le Covid. Des matches sont reportés. Mais bon, je vois bien Lyon, qui joue seulement une fois par semaine, a pronostiqué Christophe Galtier. L'OM possède deux matches de retard. Les Marseillais semblent revenir plein pot. Tout comme Monaco qui a eu du mal à se mettre en route, mais qui est aujourd’hui une équipe très difficile à jouer. Et puis nous sommes là également..." Sven Botman a effectivement reconnu que ce championnat était difficile à jouer. "Nous jouons beaucoup de match sur un temps très court avec la situation du Covid. La difficulté est de ne pas être fatigué mentalement. C’est surtout contre cela qu’il faut lutter", a concédé le défenseur néerlandais. Prochain match de championnat pour le LOSC, contre l'AS Monaco, dimanche (13h) pour un choc de la Ligue 1.





Par Matthieu