Bordeaux Mercato : Gasset et les grandes lignes pour l’hiver

Bordeaux : Jean-Louis Gasset s’attend à des départs et non à des recrues cet hiver Publié le 04 décembre 2020 à 22:33

Comment les Girondins de Bordeaux vont-ils se comporter durant le mercato hivernal ? Jean-Louis Gasset a apporté des éléments de réponse à cette question dans des propos relayés par Webgirondins.

Jean-Louis Gasset pas heureux avec le vestiaire bordelais

Les Girondins de Bordeaux ambitionnent de retrouver leur lustre d’antan. Après un début de saison compliqué, les Bordelais semblent avoir trouvé le bon tempo ces dernières journées, comme le montre la victoire contre le Stade Rennais FC (1-0) et le match nul face au PSG (2-2). Pour accroître ses chances de finir à une place européenne, le club au scapulaire devrait se renforcer lors du mercato hivernal. Jean-Louis Gasset ne semble pourtant pas partager cet avis. Selon l’ancien entraîneur stéphanois, les Girondins ont « trop de joueurs à certains postes » et ceux qui ne jouent pas sont « malheureux ». Il n’est pas content de « vivre avec des gens qui ne s’épanouissent pas ». L’ancien adjoint de Laurent Blanc laisse donc le soin aux dirigeants bordelais de régler cette situation d’un effectif pléthorique. « Si le club arrive à trouver une solution pour le bien de tout le monde, je suis preneur », a-t-il déclaré.

Quel mercato hivernal pour les Girondins de Bordeaux ?

Durant le mercato estival, les Girondins de Bordeaux ont signé un seul joueur, en la personne de Hatem Ben Arfa. Les recruteurs du club auraient pu profiter du mercato hivernal pour compenser le recrutement famélique de l’été. Mais à en juger par les propos du natif de Montpellier, il ne faudrait pas s’attendre à des arrivées cet hiver. « Qu’est-ce qui peut se faire, qu’est-ce qui peut se réaliser quand on commence à parler au niveau de la "finance" ? », s’est d’abord interrogé le technicien avant de botter en touche : « Là je sors de la pièce, parce que ce n’est plus de mon ressort ». Mais avant de signer avec l’écurie bordelaise, l’entraîneur savait qu’il « y avait pas mal de problèmes ».

Il n’y a donc pas lieu de faire le difficile et l’homme de 67 ans fait son « job » qui est de « remettre Bordeaux là où il devait être » en travaillant « au maximum avec l’effectif » à sa disposition. Mais le patron du banc des Girondins de Bordeaux ne dira pas non en cas d’opportunité, car il espère malgré tout que « les gens responsables savent ce qu’ils peuvent ou doivent faire » durant le mercato hivernal.





Par JOËL