OM Mercato : Officiel, Joakim Maehle ne sera pas Marseillais

Joakim Maehle tourne le dos à l'OM et file à l'Atalanta. Publié par ALEXIS le 23 décembre 2020 à 19:10

Passé tout près d’un transfert à l'OM l’été dernier, Joakim Maehle était toujours sur les tablettes du club phocéen. Mais à quelques jours de l’ouverture du marché de l’hiver, le défenseur danois a filé à l'Atalanta Bergame.

OM : Joakim Maehle a filé à l'Atalanta Bergame

Joakim Maehle ne portera pas le maillot de l'OM qui souhaitait son arrivée pour prendre la place de Bouna Sarr. Pas pour cette saison. Et pour cause, le Racing Genk vient d’officialiser son futur transfert à Atalanta Bergame. En effet, les deux clubs se sont mis d’accord pour un transfert dès l’ouverture officielle du marché en janvier. Cependant, le club belge et son homologue italien n’ont pas dévoilé la durée du contrat de l’arrière latéral. Transfermarkt croit savoir que la cible de l'OM a rejoint le club italien pour 11 M€. Formé à Aalborg BK dans son pays natal (Danemark), Joakim Maehle avait signé au KRC Genk en juillet 2017, pour 1,3 M€. En trois saisons et demie en Belgique, il a disputé 130 matchs sous les couleurs du KRC, pour 6 buts marqués et 22 passes dérives offertes. International danois depuis septembre 2020, il totalise 6 capes.

Retour sur l'échec du transfert de Maehle à l'été

Le défenseur de 23 avait exprimé sa déception suite à son transfert raté à l'OM à l’été. En effet, les dirigeants marseillais et leurs homologues de Genk n’avaient pas trouvé d’accord sur l’indemnité de transfert de Joakim Maehle. « J'ai appris que Joakim était en colère et cela a rendu les choses difficiles pour moi aussi. Je me rends bien compte que c'était une chance pour lui », avait aussi regretté Dimitri de Condé, directeur sportif du club belge. « Ils (les dirigeants de l'OM, ndlr) pensent que nous aurions dû être plus flexibles... L'offre de l’Olympique de Marseille était attrayante…, beaucoup de clubs auraient directement accepté. Mais tout le monde doit s'y retrouver dans ce genre de transaction. Et ce n'était pas le cas pour nous », avait expliqué Dimitri de Condé.

Afficher les commentaires