FC Nantes : Maradona, Kita... Domenech de malaise en malaise

FC Nantes : Maradona, Kita... Domenech de malaise en malaise. Publié par Matthieu le 08 janvier 2021 à 15:45

Après son match inaugural contre le Stade Rennais, Raymond Domenech va connaitre sa deuxième rencontre à la tête du FC Nantes samedi (21h), sur la pelouse du Montpellier HSC. Le coach nantais va retrouver le premier technicien de l'ère Kita, Michel Der Zakarian, mais a aussi évoqué le mercato. Dans son style bien à lui, qui ne fait plus vraiment rire personne...

Une blague douteuse sur Maradona pour Domenech

"Je persiste à dire que dans la fonction de sélectionneur, il faut être clean et premier degré. Et Raymond était toujours au 2e, 3e ou 4e degré avec les joueurs, les dirigeants, les journalistes. Il était décalé, c’est sa nature. Ça en fait un garçon très intéressant et attachant, mais il y a des fonctions dans lesquelles il ne faut pas être décalé. Si vous parlez au 3e degré, ça passe au-dessus des têtes." Les propos de Philippe Tournon, l'ancien chef de presse de l'équipe de France, tenus jeudi sur RMC, trouve un écho particulier ce vendredi, à la veille du second match de Domenech sur le banc du FC Nantes.

En conférence de presse, l'ancien sélectionneur des Bleus a évoqué le mercato et la probable signature du joueur de l'OL, Jean Lucas, au Stade Brestois, après avoir snobé les Canaris. Et Raymond Domenech y est allé d'une blague de fort mauvais goût... "Je ne sais pas, a déclaré l'entraîneur au sujet de Jean Lucas. Je n’ai pas suivi les péripéties. Il n’est pas chez nous, il est à Brest. C’est comme ça. J’aurais aimé prendre Maradona, mais il est mort. C’est comme ça." Un trait d'humour, si l'on veut, très douteux. On n'imagine pas le tollé qu'aurait provoqué Domenech en faisant le même humour du funeste destin d'Emiliano Sala, l'attaquant argentin très aimé du FCN, tragiquement disparu dans un accident d'avion il y a deux ans.

Et des propos sur Kita qui ne feront pas rire les fans du FC Nantes...

Mais l'entraîneur du FC Nantes ne s'est pas arrêté là dans sa performance unique d'humour pas drôle, prouvant que le thème du cirque proposé par les supporters nantais sied bien au nouveau coach des Jaune et Vert. Evoquant sa rencontre avec Michel Der Zakarian, l'entraîneur du MHSC qu'il affronte samedi et tout premier coach de l'ère Waldemar Kita, Domenech a lancé : "Je serai peut-être le dernier (rires)." De quoi faire encore grincer des dents les fans du FCN, qui regrettent toujours un peu le départ de MDZ. "On se connait bien avec Michel qui est actif au syndicat des coachs, a continué Domenech. Son équipe sera comme lui, elle ira au combat et répondra présent. On sait ce qui nous attend. On a affaire à une équipe du niveau de Rennes. Il faudra être organisé et solidaire. Par rapport à Rennes, Montpellier à des arguments offensifs plus forts. Il y a plus de monde et il faudra être encore plus vigilant dans la solidarité défensive. N’oublions pas que l’on défend mieux en ayant le ballon. C’est mieux car il n’y a pas à défendre."

Enfin, jeudi sur L'Equipe, Raymond Domenech, qui a ses entrées sur la chaîne, a voulu mettre au clair sa relation avec Waldemar Kita : "Vous n’avez pas compris comment on fonctionne dans un club. C’est l’entraîneur qui fait jouer les joueurs et qui les met en place sur le terrain, ce n’est pas la demande du président qui change les choses. Dans aucun club cela n’existe. Le président ne décide pas qui va jouer, ce sont les entraîneurs." Reste à voir si dans six mois, le discours de Raymond Domenech sur son président sera le même. Mais les supporters du FC Nantes risquent de trouver le temps long...

Afficher les commentaires