OM Mercato : Tapie a déjà accepté la démission de Villas-Boas

André Villas-Boas a présen,nté sa démission à la direction de l'OM. Publié par ALEXIS le 02 février 2021 à 18:20

André Villas-Boas a présenté sa démission au patron de l'OM. En attendant la réponse de Frank McCourt, Bernard Tapie a déjà validé le départ du technicien portugais.

OM : André Villas-Boas présente sa démission

En fin de contrat à l'OM le 30 juin 2021, soit dans moins de 5 mois, André Villas-Boas a présenté sa démission officielle à la haute direction du club phocéen. Il dénonce un mercato auquel il n’a pas été associé. Et des joueurs recrutés et mis à sa disposition sans même l’en informer. Les résultats catastrophiques des Marseillais et la grosse colère des supporters ont aussi contribué à accélérer la décision du coach. « J'ai présenté ma démission à la direction, en disant que je n'étais pas d'accord avec la politique sportive. Ce club a déjà vécu deux ou trois ans de n'importe quoi sur l'aspect des transferts […]. Je ne veux rien de l'OM. Je ne veux pas de l'argent », a déclaré André Villas-Boas en conférence de presse, ce mardi.

Bernard Tapie : « On s’en fout, qu’il parte »

Mis à pied à titre conservatoire, ce dernier attend maintenant la décision finale du propriétaire Frank McCourt. Entre-temps, Bernard Tapie a déjà pris la sienne. Il ne retient pas du tout AVB ! Bien au contraire, il accompagne le successeur de Rudi Garcia vers la porte de sortie. « L’entraîneur veut démissionner, mais, de vous à moi, on s’en fout. Qu’il parte », a balancé l’ancien président de l’OM sur France Info. « Arrêtons les frais, que la comédie s’arrête. Ils sont en train de détruire une image vieille qui date de 100 ans », a-t-il poursuivi.

Eyraud, « fouteur de pagaille » à l'Olympique de Marseille ?

Bernard Tapie a également réglé ses comptes au président Jacques-Henri Eyraud. Ce dernier avait attaqué d’anciens dirigeants du club provençal. « Et il y en a un autre qui doit l’imiter, c’est celui qui est en train de foutre cette pagaille », a-t-il glissé, à la suite de la réplique de son fils Stéphane Tapie. En effet, l’emblématique président de l’Olympique de Marseille (1986 et 1993) tient Eyraud pour responsable de la colère du public du Vélodrome, mais aussi des mauvais résultats du club. « De lui-même, il doit comprendre qu’il n’est pas à sa place […]. Il a fait la démonstration qu’il était certainement doué pour plein de choses, mais en tout cas pas pour diriger un club de football comme l'OM », a martelé Bernard Tapie.

Afficher les commentaires