ASSE : Nouvelle pression des supporters sur Caïazzo et Romeyer

Des supporters de l'ASSE en joie lors de la qualification pour la finale de la CdF 2020. Publié par ALEXIS le 18 février 2021 à 18:00

L'ASSE a pris 7 points sur 9 possibles, en 3 matchs consécutifs en Ligue 1 et remonte au classement. Cependant, les supporters en veulent toujours à leurs dirigeants. Ils ont encore exprimé leur colère, dans un message sur une banderole accrochée à l’entrée de Geoffroy-Guichard.

Les supporters de l' ASSE toujours en colère

L'ASSE a stoppé sa série de 6 matchs sans victoires en championnat, en allant s’imposant à l’Allianz Riviera contre l’OGC Nice (1-0), le 31 janvier, lors de la 22e journée. Claude Puel et ses joueurs ont enchainé, en février, avec un match nul contre le FC Nantes (1-1) et 2 victoires consécutives, respectivement face au FC Metz à Geoffroy-Guichard (1-0) et au Stade rennais à Roazhon Park (2-0). Progressivement, l’AS Saint-Étienne (29 points) a quitté la 17e place pour se hisser à la 15e, avec une avance confortable de 11 points sur le 2e relégable (Nîmes Olympique) et de 7 points sur le barragiste (FCN).

Mais cette remontée au classement n’est pas suffisante pour calmer la colère des supporters des Verts à l’encontre des deux présidents de leur club : Roland Romeyer et Bernard Caïazzo. À travers une banderole déployée à l’entrée de leur enceinte, dont l’image a été publiée par Le Progrès via son compte Twitter, les fans stéphanois montrent qu’ils ne décolèrent pas. « Ce n’est pas 3 bons résultats qui nous feront changer de position : RR, BC dehors », ont écrit les supporters mécontents, en utilisant les initiales des deux prioritaires de l’ ASSE.

Les présidents de l'ASSE

Romeyer et Caïazzo en quête d'un investisseur

Roland Romeyer (président du directoire) et Bernard Caïazzo (président du Conseil de surveillance) sont les deux propriétaires du club ligérien depuis 2004. Essoufflés financièrement, ils cherchent un nouvel investisseur pour renflouer les caisses de Sainté et l'aider à franchir un palier. En mai 2018, ils avaient entamé des négociations exclusives avec le groupe américain Peak6, mais elles ne sont pas allées loin, faute de garanties financières de la part des investisseurs, selon les explications données, en son temps, par les deux responsables de l'ASSE. Il était question de la vente du club au groupe basé à Chicago aux États-Unis. Roland Romeyer et Bernard Caïazzo n'ont pas abandonné l'idée de la vente, mais ils ne souhaitent pas un repreneur avec un projet non viable.



Afficher les commentaires