OL : Sinaly Diomandé, galère et ascension fulgurante à Lyon

Sinaly Diomandé, défenseur central de l'OL. Publié le 19 février 2021 à 18:30

Sinaly Diomandé n’a joué aucun match avec l’équipe professionnelle de l'OL la saison dernière, quoiqu’il était dans le groupe pour le ‘’Final 8’’ de la Ligue des champions. En effet, c’est cette saison que Rudi Garcia l’a lancé en Ligue 1. Pour L’Équipe, le jeune défenseur raconte comment son ascension fulgurante s’est faite, après une période de galère.

OL : Sinaly Diomandé, une ascension rapide

Sinaly Diomandé a signé son premier contrat professionnel à l'OL, en septembre 2019, en provenance de l’académie Jean-Marc Guillou en Côte d’Ivoire. Intégré au sein l’équipe réserve du club rhodanien, il n’a pas mis du temps pour s’y imposer. Grâce à ses performances en National 2, mais également en UEFA Youth League (U19), l’arrière central a attiré le regard de Rudi Garcia. À la surprise générale, le coach des Gones l’a inscrit sur sa liste pour les phases finales de la Champions League disputées à Lisbonne au Portugal en août 2020. Le joueur de 19 ans n’a certes pas joué, mais il était sur le banc de touche, contre la Juventus (8e de finale retour), Manchester City (quarts de finale) et le Bayern Munich (demi-finale). Lancé en Ligue 1 cette saison, Sinaly Diomandé a disputé son premier match contre le Nîmes Olympique, le 18 septembre 2020 (lors de la 4e journée du championnat). Et depuis, il engrange du temps de jeu. Avant le match de l’Olympique Lyonnais contre le Montpellier HSC, ce vendredi (21h), le N°2 du club rhodanien a été titulaire 8 fois, en 21 matchs disputés en Ligue 1.

Traversée du désert d'Abidjan à Lyon, en passant par le Mali

Vu la rapidité avec laquelle l’Ivoirien est devenu un joueur professionnel à l'OL, l’on ne peut imaginer la galère qu’il a vécue avant d’atteindre le niveau actuel. Dans ses confidences au quotidien sportif, il raconte le désert traversé, de la Côte d’Ivoire à Lyon en passant par le Mali, au Guidars FC. « C’était un peu compliqué... Comme j'ai décidé d'arrêter l'école en CM1 pour faire du football, ça a fâché mon père. Il ne me donnait plus rien, notamment pour manger. Je me débrouillais avec des grands frères ou des amis du quartier », a confié Sinaly Diomandé. Persévérant, malgré le manque de moyens (il n’avait même pas de chaussures pour s'entraîner), il a été retenu lors d’une détection au Mali, puis a finalement rejoint l'Académie Jean-Marc Guillou d'Abidjan, à l'été 2017. « Là, chaque mois, on me donnait 15 000 francs CFA (23 € environ) et la nourriture ne manquait pas. Les agents de l'Académie m'ont alors parlé d'un voyage en France pour un tournoi (de jeunes joueurs, ndlr). Et voilà comment j'ai été pris par l’Olympique Lyonnais », a raconté le natif d’Abidjan.

Un néo-pro sans chaussures !

Mais la galère du talentueux joueur n’a pas pris fin après arrivée entre Rhône et Saône. Lors de son apprentissage à l'académie olympienne, il n’avait pas de crampons de qualité pour jouer. Il ne portait que la chaussure usée avec laquelle il avait débarqué d’Abidjan. « J'en ai parlé à Florian Maurice (ex-recruteur de l'OL) et Joachim Andersen (ex-défenseur du club prêté à Fulham) m'en a donné. Mais lui chausse du 45 et moi du 44. J'ai joué avec pendant 3 ou 4 mois. Ensuite, comme j'étais dans le groupe pro, mes agents s'en sont occupés », a révélé Sinaly Diomandé. Ce dernier est aujourd'hui international ivoirien. Il compte 3 sélections avec les Éléphants.





Par ALEXIS