ASSE : Crise du Covid-19, Caïazzo propose un nouveau plan

Le président Emmanuel Macron et Bernard Caïazzo de l'ASSE. Publié le 22 février 2021 à 16:00

L'ASSE, à l’instar des clubs de football professionnel, est frappée par la crise sanitaire de coronavirus et ses répercussions sportives et économiques sur la vie des équipes. Dans une énième intervention sur les difficultés rencontrées par les clubs en cette période de covid-19, Bernard Caïazzo a fait une nouvelle opposition à l’État.

ASSE : Caïazzo veut rembourser le PGE en 8 ans

Les clubs de Ligue 1, dont l'ASSE, ont été aidés par la LFP, mais aussi par l’État, pour faire face aux conséquences de la pandémie de Coronavirus. Bernard Caïazzo estime que le gouvernement devrait faire encore plus d’effort, dans son soutien aux clubs professionnels. Il propose par exemple la prolongation du délai de remboursement du Prêt garanti par l'État (PGE), octroyé aux formations professionnelles. « Le football est le premier spectacle vivant de France. On a besoin de temps. Par exemple, il faudrait avoir la possibilité de prendre un prêt garanti par l'État (PGE) sur huit ans », a proposé le président de ll'ASSE, par ailleurs président du syndicat, Première Ligue, dans Le Monde.

Malgré la crise de l’épidémie de coronavirus, l’AS Saint-Étienne a affiché des comptes dans vert, lors de l’exercice précédent. Le club ligérien avait rappelé dans un communiqué publié en mai 2020, qu’il « est le seul club de Ligue 1 à avoir présenté des comptes à l’équilibre lors des neuf dernières saisons, constituant ainsi des capitaux propres confortables », avait indiqué le club stéphanois.

Les comptes de l'ASSE au vert, en 2019-2020

À l’issue du Conseil de surveillance des Verts, tenu le samedi 12 septembre 2020, pour valider les comptes de l’exercice 2019-2020, le club de Bernard Caïazzo avait également souligné ceci : « Malgré l’épidémie de covid-19 qui a entraîné un arrêt brutal des activités en mars dernier, le club présente, pour la dixième année consécutive, un résultat financier positif. Celui-ci, d’environ 400 000 euros pour un chiffre d’affaires de 105 millions d’euros, montre que l'ASSE a su prendre les bonnes mesures pour réduire l’impact de la double crise, économique et sanitaire.Aucun autre club de Ligue 1 n’a connu dix exercices positifs consécutifs depuis 2010 ».





Par ALEXIS