Stade Rennais : Forfait et incertitude avant l'OGC Nice

Stade Rennais : Réaction attendue pour le SRFC contre Nice Publié par Matthieu le 24 février 2021 à 15:15

Sur cinq matches sans victoire, le Stade Rennais veut se sortir de l'impasse, vendredi (21h) au Roazhon Park, contre l'OGC Nice. Après des défaites contre l'AS Saint-Etienne (0-2) et sur la pelouse du Montpellier HSC (1-2), les Rouge et Noir ont reculé à la huitième place de Ligue 1 et ne trouvent pas la solution pour rebondir. Julien Stéphan, l'entraîneur breton, multiplie les réflexions et cherche toujours "les leviers à activer" pour remettre son équipe dans le sens de la marche. Les joueurs, quant à eux, assurent se réfugier dans le travail, mais pour la réception des Aiglons, quelques incertitudes planent dans l'effectif de Rennes.

Un retour de Da Silva contre l'OGC Nice ?

Touché au-dessus du genou à Montpellier, Damien Da Silva est sur la bonne voie et pourrait être dans le groupe contre l'OGC Nice. Le défenseur du Stade Rennais "n’avait toujours pas récupéré complètement du coup qu’il avait reçu sur le genou", raison pour laquelle il s'entraînait à l'écart du groupe. "Je pense que ça ira. L’entraînement de demain (jeudi) devrait valider ça mais normalement ça devrait aller", a observé Julien Stéphan en conférence de presse d'avant match. Pour cette rencontre de la 27e journée de Ligue 1, le SRFC devrait aussi pouvoir compter sur Steven Nzonzi et Martin Terrier, tandis que le gardien Romain Salin est quant à lui forfait, en raison d'une blessure aux abdominaux. Le latéral Faitout Maouassa est suspendu et sera lui aussi absent contre les hommes d'Adrian Ursea, vendredi au Roazhon Park.

Le Stade Rennais s'accroche, Stéphan n'est pas "désemparé"

L'entraîneur du Stade Rennais est convaincu que son équipe peu rebondir. Et qu'il n'abdiquera pas. "Je ne suis pas désemparé. La vie d'un entraîneur est faite de périodes fastes, j'ai eu la chance d'en connaitre, et aussi des périodes plus difficiles, où les résultats sont moins bons. Il n'y a pas à être désemparé, mais à être lucide, à travailler, à être objectif. Pour tout un tas de raisons, le contexte actuel, le fait qu'on soit attendu, c'est sans doute la plus difficile. Il y a de la pression. On fait fi de ce qu'il peut se dire ou s'écrire quand on est entraîneur", a déclaré Julien Stéphan.

Et contre Nice, il faudra mettre des ingrédients qui manquent cruellement aux Rennais ces derniers temps. "On n'arrive pas à prendre le score en ce moment, et ça, ça nous fait mal. Ouvrir le score, ça change les dynamique, ça ouvre des espaces. Ça nous manque en ce moment, on l'a vu à Montpellier. Nice aime avoir le ballon dans les pieds. S'ils le font mieux que nous, il faudra qu'on soit efficace et juste. On va préparer l'équipe à deux cas de figure, si on a la possession ou si la dynamique est différente. En ce moment, on a ni la réussite, ni les résultats. Mais si on était vraiment malade, je ne suis pas sûr qu'on aurait vu notre début de match à Montpellier et la réaction des joueurs. Il ne faut pas noircir non plus le tableau." La réaction est attendue du côté de Rennes, vendredi.



Afficher les commentaires