FC Nantes : Vers un lifting XXL chez les Canaris cet été ?

Des départs envisagés au FC Nantes Publié par Ange A. le 07 mars 2021 à 00:00

Relégable à 10 journées de la fin du championnat, le FC Nantes est proche de descendre en Ligue 2. Une relégation du FCN pourrait avoir d’énormes répercussions sur le prochain été des Canaris.

Du ménage annoncé au FC Nantes cet été

Malgré son recrutement malin lors du dernier mercato estival, le FC Nantes est dans le dur en championnat. Le club des bords de l’Erdre est relégable, il ne pointe qu’à la 19e place de Ligue 1 Conforama. Une descente des Jaune et vert pourrait amener de nombreux chamboulements l’été prochain. Comme l’indique Emmanuel Merceron, de nombreux départs sont à prévoir à Nantes en cas de relégation. Pour l’insider, la direction du FCN ne se privera surtout pas de se séparer de nombreux indésirables. « Si le club descend, qui voudra des accidents industriels Limbombé, Coulibaly, Augustin, Emond, Coco ? Impossible à assumer en L2 même avec la baisse automatique des salaires. Il va falloir résilier à tour de bras et donc faire des chèques. Ça va être le grand ménage, la fuite en avant », a prévenu Merceron sur Twitter.

Kombouaré pas épargné en cas de descente

Kombouaré déjà menacé à Nantes

Avec une seule victoire en quatre sorties, Antoine Kombouaré a mal embarqué son opération commando. Au moment où le technicien de 57 ans prenait la succession de Raymond Domenech, le FC Nantes était barragiste. Désormais avant-dernier du championnat, le FCN semble déjà avoir un pied en Ligue 2. Si la situation ne venait pas à évoluer, Kombouaré ne survivra pas sur le banc des Canaris. Le contrat actuel du technicien kanak court jusqu’à la fin de la saison. Dans une récente sortie, il n’excluait pas d’ailleurs un départ prématuré de la cité des ducs. Connaissant la facilité avec laquelle Waldemar Kita vire ses coachs, il indiquait que ses valises étaient prêtes. Bien que menacé, le coach du FCN veut se donner une chance. Il croit toujours au maintien comme il l’a fait savoir lors de la dernière défaite contre Reims. À lui d’enclencher une nouvelle dynamique lors de la prochaine sortie des siens contre Paris le 14 mars.



Afficher les commentaires