AS Monaco : Aurélien Tchouaméni juge son évolution

Aurélien Tchouaméni donne les clés de sa progression avec Monaco. Publié par Chemssdine le 17 avril 2021 à 10:30

Au top de sa forme cette saison, Aurélien Tchouaméni est l'un des grands artisans de la belle saison de l'AS Monaco. Pierre angulaire du système de jeu de Niko Kovac, le milieu de terrain français de 21 ans n'est pas encore à son meilleur niveau, mais il a déjà donné les clés de sa progression sur le Rocher.

La fantastique saison de Tchouaméni avec Monaco

Troisième de Ligue 1, l'AS Monaco réalise une saison prodigieuse. Pourtant mal partis à l'entame de la saison, les hommes de Niko Kovac proposent un jeu flamboyant qui donne d'excellents résultats. Recollant au trio de tête composé du LOSC, de l'OL et du PSG, le club de la Principauté a aussi gagné en ambition. Les coéquipiers de Wissam Ben Yedder ne s'interdisent rien puisqu'ils portent aussi le rêve de détrôner Lille OSC, le leader.

L'ASM ne fait pas l'impasse sur une éventuelle victoire en Coupe de France pour laquelle l'équipe se déplacera à Lyon le 21 avril 2021. La révélation du club cette saison, Aurélien Tchouaméni, va jouer un rôle important pour l'atteinte de ces différents objectifs.

Jeune milieu de terrain de la génération 2000, l'ancien Bordelais rayonne dans l'entrejeu monégasque aux côtés d'un Youssouf Fofana avec qui la complémentarité tape à l'œil. La tête sur les épaules, l'international Espoir (trois capes) est conscient du chemin parcouru et compte bien continuer sur sa lancée comme il l'a affirmé avant le match face à Bordeaux, son club formateur : "J'ai passé un cap cette saison. Mais c'est normal, car je travaille au quotidien pour progresser. J'ai la confiance du coach et de mes coéquipiers qui me mettent dans les meilleures conditions pour faire évoluer mon jeu. Tant mieux, ça se passe bien pour moi et pour l'équipe."

Le rôle de Niko Kovac dans sa progression

Humble, le natif de Rouen a également tenu à saluer l'importance de son entraîneur Niko Kovac dans son éclosion. "Je n'ai jamais douté de mes qualités même s'il m'a fallu une période d'adaptation pour intégrer un nouveau club, puis une autre (vision de jeu, ndlr) avec l'arrivée de Niko Kovac", avoue Tchouaméni avant d'ajouter : "Mais je savais que la mayonnaise allait prendre."

Une mixture qui prend et qui tient bien, car malgré les sollicitations de cadors européens, le talentueux milieu relayeur comptant bien rester sur le Rocher la saison prochaine.





Afficher les commentaires