Ligue 1 : Rennes envoie Dijon en Ligue 2, Bordeaux en plein naufrage

Moffi a inscrit son premier but en Ligue 1. Publié par Clément le 25 avril 2021 à 17:50

Le 34e multiplex de cette Ligue 1 Uber Eats version 2020/2021 s'est encore avéré riche en spectacle. Relégation, course à l'Europe : beaucoup de choses se sont décidées ce dimanche. Passage en revue des quatre rencontres de multiplex.

Ligue 1 : Lorient 4-1 Bordeaux

Abandonné par son investisseur cette semaine, Bordeaux est au plus mal. Balayés par le FC Lorient, les Girondins n'ont pas encore acquis leur maintien, loin de là, ils n'ont que cinq points d'avance sur le 18e. Yoane Wissa, sur un corner d'Enzo Le Fée, puis un triplé de l'homme en forme, Terem Moffi, ont permis aux Merlus de creuser un écart logique. En fin de match, s'est le jeune Issouf Sissokho qui a (presque) sauvé l'honneur des Bordelais pour qui la crise perpétue. Lorient, toujours 17e, prend ses distances avec la zone de relégation.

Ligue 1 : Rennes 5-1 Dijon

Attendue depuis quelques semaines, la relégation du DFCO en Ligue 2 est désormais officielle. Pourtant devant au score grâce à un penalty de Yassine Benzia, les Bourguignons ont complètement craqué par la suite. Martin Terrier s'est offert un doublé, puis Flavin Tait, Gerzino Nyamsi et enfin Clément Grenier, ont eux aussi participé à la fête. Les hommes de Bruno Genesio restent au contact de Lens et de Marseille.

Ligue 1 : Lens 2-1 Nîmes

Le RC Lens s'accroche. En infériorité numérique pendant plus d'une heure, les Sang et Or ont accroché un important succès qui sauvegarde pour l'instant leur cinquième place synonyme d'Europe la saison prochaine. Ignatius Ganago a ouvert la marque d'un but improbable, une reprise venue lober un Reynet impuissant, avant qu'Issiaga Sylla ne reçoive un carton rouge pour un geste dangereux sur Renayd Ripart. Les Crocos sont revenus grâce à un penalty de Zinédine Ferhat, mais Massadio Haïdara a offert au RCL un précieux succès sur un corner en fin de match.

Ligue 1 : Strasbourg 1-2 Nantes

Cette Ligue 1 est folle en haut comme en bas, et ce Strasbourg-Nantes l'a démontré. Devant à la pause grâce à Ludovic Ajorque, les Alsaciens ont subi le réveil des Canaris. Jean-Charles Castelletto a d'abord égalisé au terme d'un cafouillage, puis Ludovic Blas a offert le succès aux Nantais. Les hommes d'Antoine Kombouaré profitent de la défaite des Nîmois pour leur prendre la place de barragiste, à la différence de buts !





Afficher les commentaires