Mercato PSG : Le Barça a négocié pour avoir Neymar !

Le Barça est revenu à la charge pour recruter Neymar. Publié par Timothy le 25 mai 2021 à 11:00

Le FC Barcelone n'a rien lâché pour faire signer Neymar. Selon des informations du quotidien espagnol El Mundo, Joan Laporta, président du Barça, a appelé Nasser Al-Khelaïfi, son homologue du PSG, pour lui indiquer son souhait de recruter Neymar.

Le Barça a imaginé conclure le retour de l'attaquant brésilien cet été, profitant de son contrat qui arrivait à terme en 2022. En vain. Selon des informations du quotidien El Mundo, Joan Laporta, s'est entretenu au téléphone avec son homologue du PSG, Nasser Al-Khelaïfi. Il aurait tenté un retour de la star brésilienne au club, quatre ans après son départ retentissant vers le PSG.

Neymar de retour au Barça ? C'est non

Mais le président du PSG a eu le dernier mot. Le club n’étant pas disposé à négocier un départ de son attaquant. Joan Laporta aurait aussi été invité à ne pas discuter avec le joueur, en instance de prolongation de contrat avec le Paris Saint-Germain. Neymar a finalement prolongé son contrat jusqu’en 2025 avec le PSG. "C’est un grand bonheur de prolonger l’aventure au Paris Saint-Germain", a-t-il confié. "Je suis très heureux à Paris. C’est une vraie fierté de faire partie de ce groupe, de travailler avec ces joueurs, ce grand entraîneur et de faire partie de l’histoire de ce club. Ce sont des choses qui me font croire encore plus à ce grand projet. Ici, j’ai grandi en tant que personne, en tant qu’être humain et en tant que joueur, aussi. Je suis donc très heureux de prolonger et j’espère gagner encore beaucoup de trophées ici."

Ce n’est pas la première fois que le FC Barcelone revient à la charge pour attirer son ancienne pépite. En 2019, deux ans après son transfert record pour Paris (222 millions d’euros), le Barça s'était positionné sur le joueur, ce qui avait provoqué un feuilleton estival. Neymar avait confié ses envies de revenir en Catalogne, malgré des poursuites judiciaires engagées entres les deux parties. Mais le PSG s'était accroché dans ce bras de fer tendu.

Afficher les commentaires