Stade Rennais : Incroyable ! Un ancien rennais viré d'un grand club

Ex-Stade Rennais : Joris Gnagnon viré pour surpoids. Publié par Thomas le 21 septembre 2021 à 16:30

Après Benjamin Mendy renvoyé de l’effectif de Manchester City pour des accusations d’agressions sexuelles, c’est au tour d’un autre joueur bien connu des pelouses de Ligue 1, de prendre la porte d’un gros club d’Europe. Le joueur en question aurait été évincé pour faute professionnelle grave, et c’est un ancien grand espoir du Stade Rennais !

Ex-Stade Rennais : Joris Gnagnon viré du FC Séville !

Issu du centre de formation du SRFC, le défenseur français Joris Gnagnon vient de voir son contrat rompu chez les Espagnols du FC Séville. Le club andalou aurait décidé de mettre un terme au contrat de l’ancien rennais pour une raison totalement ahurissante. Le joueur de 24 ans aurait une forme physique désastreuse, à tel point que la direction sévillane n’aurait pas hésité à virer son joueur pour faute professionnelle.

L’information a été révélée par le journal local Diario de Sevilla et a été par la suite confirmée par d’autres gros médias espagnols. Sous contrat jusqu’en 2023 au Sanchez Pizjuán, Gnagnon devra attendre janvier et le mercato hivernal pour se trouver un nouveau point de chute, pourquoi pas pour un retour dans le championnat de France.

Des débuts prometteurs au SRFC

Passé par les catégories jeunes du FC Montfermeil, Gnagnon rejoint en 2014 le Stade Rennais pour parfaire sa formation. Lancé dans l’élite à tout juste 19 ans, le défenseur gravit rapidement les échelons sous les ordres de Philippe Montanier.

Après deux saisons pleines au SRFC, il se fait recruter pour une grosse somme au FC Séville (15 millions d’euros). Un véritable bond de géant pour un joueur dont on promet un grand avenir. Malheureusement, Gnagnon peine à confirmer les grosses attentes placées en lui, et ne jouera finalement que 16 rencontres en deux saisons. Son prêt à Rennes lors de l’exercice 2019-2020 lui permettra de regagner du temps de jeu, mais sera jugé en surpoids à son retour.





Afficher les commentaires