Violences en Ligue 1 : Javier Tebas pousse un coup de gueule

Javier Tebas se prononce sur les incidents en Ligue 1. Publié par Timothée Jean le 23 septembre 2021 à 23:56

Les violents incidents qui ont émaillé la 7e journée de Ligue 1 suscitent de nombreuses réactions même au-delà des frontières nationales. Président de la Liga espagnole, Javier Tebas, qui a l’habitude de narguer le PSG, s’est exprimé sur ces débordements.

Violence en Ligue 1 : Javier Tebas réclame plus de fermeté !

L’arrivée de grandes stars mondiales, un jeu plus spectaculaire et une flopée de buts à chaque match, la Ligue 1 a pris un tournant majeur cette saison. Pourtant, les images du championnat français hors des pelouses sont de plus en plus déplorables. De Lens à Nice en passant par Montpellier, les violences entre les supporters se sont multipliées ces dernières semaines. Hier soir à Angers, des événements déplorables ont lieu à l'issue de la rencontre entre le SCO et l'OM. Ces scènes de violences dans les stades suscitent l’indignation dans le monde du football.

En Espagne par exemple, Javier Tebas n’a pas hésité à pointer du doigt ces incidents qui deviennent de plus en plus en plus fréquents en Ligue 1. « En France, malheureusement, il y a eu beaucoup de violence, même dans les matchs de pré-saison », a-t-il déploré dans des propos rapportés rapportés par RMC Sport. « Ici en Espagne, les gros titres étaient juste : "Violences dans le football français." Donc ça nuit vraiment au championnat, les gens ne veulent pas voir le football lié à la violence. Les gens veulent profiter du sport sans se retrouver mêlés à des situations violentes », a ajouté le président de la Liga espagnole.

Javier Tebas : "si le football français veut grandir..."

Javier Tebas condamne ces scènes de violences qui ont émaillé la 7e journée de Ligue 1 et assure que « ce sujet doit être pris très au sérieux ». Le dirigeant espagnol réclame plus de fermeté face à ces violents débordements, car « si le football français veut grandir et devenir un pionnier dans le monde, la première chose que les dirigeants français ont à faire est d'éradiquer ces épisodes violents; ils nuisent à l'image du championnat à travers le monde ».





Afficher les commentaires