ASSE : Delort, Romeyer, Puel, un ancien dégaine à tout va

Frédéric Piquionne crache ses vérités sur l' ASSE. Publié par Ange A. le 27 septembre 2021 à 10:35

Ancien attaquant de l’ ASSE, Frédéric Piquionne suit toujours avec une attention particulière le club. L’ancien stéphanois n’est pas surpris par les maux qui minent les Verts, actuels derniers de Ligue 1.

Piquionne accable la gestion de Romeyer à l’ ASSE

Corrigée par l’OGC Nice samedi (0-3), l’AS Saint-Étienne est la nouvelle lanterne rouge de Ligue 1. Outre ses difficultés sur le terrain, le club ligérien reste dans le dur financièrement. Raison pour laquelle les Verts ont peiné à se renforcer lors du dernier mercato. Pour Frédéric Piquionne, Roland Romeyer n’est pas étranger à la situation dans laquelle se trouve aujourd’hui le club du Forez. L’ancien buteur stéphanois (2004-2007) fustige la gestion du co-président de Sainté.

Il dénonce notamment le plafond salarial instauré par le dirigeant ligérien. « Ce qui a fait beaucoup de mal au club, c’est le fameux "salary cap" qui a été instauré. Même si c’était un faux "salary cap", avec des primes importantes pour compenser, il a fait fuir des joueurs […] À l’époque de Galtier, c’est ce qui a fait qu’un joueur comme Andy Delort n’est pas venu », a reconnu Piquionne dans un entretien accordé à Stéphane Desenclos pour Le Quotidien du Sport.

Claude Puel n'est pas épargné

Claude Puel accable par Frédéric Piquionne

Si sur le plan administratif, Roland Romeyer est pointé du doigt, Claude Puel a également sa part de responsabilité dans la mauvaise passe que traverse actuellement le club. Frédéric Piquionne reproche notamment au coach de l’ ASSE d’avoir mis un accent trop important sur la jeunesse. « Il est manager général, ce qui implique que tout passe par lui. Mais il ne peut pas tout assumer, il n’a pas le temps […] Il y a de très bons jeunes. Mais il faut les entourer, les encadrer avec des joueurs d’expérience », a souligné le joueur également passé par Lyon, Monaco ou encore le Stade Rennais.





Afficher les commentaires