OL : Sanction après le derby, le verdict pour Juninho est connu

Juninho, directeur sportif de l'OL. Publié par ALEXIS le 14 octobre 2021 à 01:20

L’ OL est fixé sur le sort de Juninho après le derby électrique contre l’ASSE (1-1). Il a écopé d’une suspension de trois matchs, dont deux avec sursis.

OL : Juninho suspendu 3 matchs, dont 2 avec sursis

Contrairement au gardien de but de l’ OL, Anthony Lopes, qui a pris deux matchs de suspension, dont un avec sursis, Juninho a été sanctionné de trois matchs par la commission de discipline de la LFP. « Trois matchs de suspension dont deux matchs avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles. La sanction prend effet le mardi 19 octobre 2021 à 0h00, en application de l’article 18 du règlement disciplinaire de la LFP », a précisé la Ligue de Football Professionnel dans son communiqué officiel de ce mercredi.

Le dirigeant brésilien de l’Olympique Lyonnais a été suspendu pour son « attitude et ses propos déplacés après le match contre l’AS Saint-Étienne, vis-à-vis de l’arbitre ». C’était le 3 octobre 2021, lors de la 9e journée de Ligue 1, au Stade Geoffroy-Guichard. La sanction prenant effet la semaine prochaine, Juninho pourrait bien être présent au Groupama Stadium, lors de la venue de l’AS Monaco, ce samedi (21h). Il purgera sa peine à partir du match contre l’OGC Nice à l’Allianz Riviera, le dimanche 24 octobre (13h).

Des décisions de François Letexier contestées

L' ASSE et l' OL s'étaient neutralisés lors du 123e derby rhônalpin (1-1). Les Lyonnais avaient dominé la première période grâce à un but d'Houssem Aouar, mais les Stéphnaois étaient revenus au score sur penalty réussi par Wahbi Khazri dans le temps additionnel (90e+5). Le penalty avait été consécutif à une faute de main du défenseur Jason Denayer. Les Gones avaient été réduits à 10 contre 11 à la 74e minute, suite à l'expulsion d'Anthony Lopes coupable d’une main en dehors de sa surface. Contraint au nul dans les tout derniers instants, les Lyonnais avaient critiqué sévèrement les décisions de François Letexier et l'arbitrage vidéo.





Afficher les commentaires