OM : Mandanda, nouvelle pression des supporters sur Sampaoli

Sampaoli mis sous pression pour Mandanda Publié par Ange A. le 16 octobre 2021 à 08:00

Portier emblématique de l’Olympique de Marseille, Steve Mandanda est aujourd’hui relégué sur le banc par Jorge Sampaoli. Un choix du technicien marseillais qui passe mal aux yeux des supporters marseillais. Lesquels l’ont fait savoir à travers un sondage.

Les supporters marseillais militent pour Mandanda

Les temps sont durs pour Steve Mandanda. Désormais remplaçant à l’Olympique de Marseille, le portier de 36 ans a également été écarté de la dernière liste de Didier Deschamps. À l’ OM, Jorge Sampaoli lui préfère Pau Lopez, arrivé en prêt avec option de l’AS Rome. Sauf que ce choix du technicien argentin ne reçoit pas l’assentiment d’une bonne frange des supporters marseillais. Un nouveau sondage réalisé par le groupe Horyzon, éditeur de But Football, Onze et Foot National, le prouve. 77% des fans interrogés militent en faveur d’un retour de Mandanda en tant que numéro 1. Seuls 23% d’entre eux se prononcent en faveur du maintien de son rival espagnol dans les cages.

Sampaoli va-t-il céder aux exigences des supporters ?

Steve Mandanda plébiscité par les supporters

Vendredi en conférence de presse, Jorge Sampaoli a de nouveau justifié son choix de reléguer le champion du monde 2018. Pour l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, Steve Mandanda n’est pas actuellement au niveau attendu et a besoin d’un break. « On a estimé que Steve avait besoin de souffler, parce que son rendement commençait à baisser […] Quand on retrouvera le vrai Mandanda, il sera un pilier de l’équipe. Ainsi, lorsqu’ils seront tous les deux à leur meilleur niveau, ce sera à moi de prendre la bonne décision », a expliqué l’ancien sélectionneur de l’Argentine.

Reste à savoir si ces justifications convaincront les supporters de l’OM, surtout au moment où le club reste sur 4 matchs sans victoire avant de défier Lorient ce dimanche. Une rencontre que le natif de Kinshasa devrait encore vivre depuis le banc de touche.





Afficher les commentaires