Stade Rennais-OL : Une défense fébrile, Bosz déjà menacé ?

Peter Bosz, coach de l' OL, en plein échange avec Léo Dubois. Publié par Timothy le 09 novembre 2021 à 14:11

Dimanche soir, le Stade Rennais a infligé une lourde défaite à l' OL (4-1). Pourtant à la pause, Peter Bosz, le coach de Lyon, est monté au créneau. En vain.

Stade Rennais-OL : Bosz s'énerve, mais la mayonnaise ne prend pas

Le Stade Rennais a brillé à domicile, dimanche soir, en clôture de la 13e journée de Ligue 1, en humiliant l' OL 4 buts à 1. Très déçu par ses joueurs, le coach de l'Olympique Lyonnais, Peter Bosz, s'en est pris à eux à la mi-temps, alors que le Stade Rennais menait 1-0 et que tout était encore jouable.



À la mi-temps au Roazhon Park, l'ambiance était bouillonnante dans le vestiaire lyonnais. L'entraîneur néerlandais est monté dans les tours pour remuer ses joueurs, largement dominés par le SRFC (12 tirs à 0, dont 8 tirs cadrés en faveur de Rennes). Peter Bosz est d'abord revenu sur les nombreux duels perdus, avant d'accabler ses hommes. « On n'en remporte pas un ! On se fait marcher dessus ! Vous ne respectez pas le maillot, vous n'honorez pas le maillot ! », s'est énervé l'entraîneur.

Le comportements des joueurs lyonnais en cause ?

L'attitude de certains joueurs de l' OL n'a fait qu'empirer la rencontre. À commencer par la colère de Jérôme Boateng envers Léo Dubois en première période à cause d'un problème de marquage. L'international allemand était revenu de cette embrouille au micro d'Amazon. « C'est de l'émotion, quand les choses ne tournent pas en votre faveur, on a parlé ensemble. On n'avait pas bien communiqué sur le terrain, c'est normal. » Autre scène tumultueuse, et pas des moindres. La scène finale à la 93e minute, toute aussi significative. Lucas Paqueta vient chiper le ballon dans les bras d'Houssem Aouar, tireur désigné des penalty, suscitant une tension sur le terrain.

Au bout du compte, Houssem Aouar a préféré laisser tirer son coéquipier pour éviter de créer une animosité. « Je ne veux pas faire une grande histoire de ce penalty. Normalement, c'est moi qui suis désigné mais j'ai senti qu'il avait énormément envie, alors j'ai cédé. Je le lui ai donné. » De son côté, Juninho, directeur sportif de l' OL, pointe du doigt une fébrilité défensive de l'équipe lyonnaise. « On doit avoir le plaisir de défendre. Tout le monde a le plaisir de jouer, mais cette équipe n’a pas le plaisir de défendre et ce n’est pas la première fois », a-t-il souligné en marge de la rencontre.

Peter Bosz déjà menacé sur le banc de l'OL ?

Peter Bosz cheerche bien plus qu'un équilibre défensif. Si la défaite face au Stade Rennais tombe mal, elle ne le menace pas pour autant. Le coach Néerlandais est apprécié au sein du club "pour son travail, sa vision, son honnêteté intellectuelle, son humanité et ce jeu même vers lequel il cherche à tendre", relate L'Équipe. Néanmoins, il devra vite trouver des réponses à ce jeu indécis et rapidement mettre en application son projet de jeu que tout le monde attend.

Le 21 novembre prochain, l' OL affronte l'OM au Groupama Stadium dans le cadre de la 14e journée de Ligue 1. Un duel crucial, où les hommes de Peter Bosz ont la trêve internationale pour se remettre d'aplomb.