OL-OM : Incidents à Lyon, Dimitri Payet contre-attaque

Violemment touché à la tête lors du choc OL-OM, Dimitri Payet a saisi la justice. Publié par Timothée Jean le 22 novembre 2021 à 17:55

Violemment touché à la tête lors du choc OL-OM, Dimitri Payet a saisi la justice. Le meneur de jeu marseillais a porté plainte ce lundi matin.

OL-OM : Dimitri Payet porte plainte contre X

Ce dimanche soir, le capitaine marseillais, Dimitri Payet, a été victime d'un jet de bouteille lors du choc entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille. Une bouteille d’eau lancée depuis les tribunes a violemment atterri sur son crâne alors que le milieu de terrain de l’ OM s'apprêtait à frapper un corner. Ce violent incident au stade Groupama Stadium a provoqué l’interruption du match pendant plus d’une heure, avant que l’arbitre de la rencontre décide de stopper définitivement cet Olympico.

24 heures après la rencontre, le capitaine marseillais est encore marqué par cet incident. Comme l’indique RMC Sport, Dimitri Payet ne s’est pas rendu à l’entrainement ce lundi matin. Il devait consulter un médecin du travail pour "évaluer les conséquences psychologiques et éventuellement physiques" du choc. Mais l’international français (38 sélections) ne compte pas laisser cette agression impunie. "Dans le cadre de l'enquête de la procureure de Lyon", Dimitri Payet a décidé de porter plainte contre X pour l’auteur du jeu de bouteille, a fait savoir le club phocéen dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

Le présumé auteur du jet de bouteille interpellé

Ce n’est pas la première fois que Dimitri Payet est visé par un jet de bouteille. Lors du déplacement à Nice lors de la 3e journée de Ligue 1, le Réunionnais avait déjà été ciblé de la sorte. Fou de rage, il avait répliqué en renvoyant la bouteille dans les tribunes, ce qui avait mis le feu aux poudres. Des centaines de supporters niçois avaient envahi le terrain avec la ferme intention d’en découdre avec les Phocéens.

Comme à Nice, Dimitri Payet s’en remet donc à la justice. L'OM s'est également constitué partie civile dans cette affaire. Et selon les dernières informations de l’AFP, quatre supporters, dont l’auteur présumé du jet de projectile, ont été interpellés par la police. Ils encourent de lourdes sanctions.

Les Bad Gones regrettent l'agression de Dimitri Payet

Dans un communiqué officiel publié ce lundi, le groupe de supporters les Bad Gones a condamné le jet de bouteille par ce supporter. « C'est avec la plus grande fermeté que nous condamnons les jets de projectiles qui ont eu lieu hier soir et particulièrement celui de l'individu, ne faisant ni partie de notre groupe ni des abonnés du stade, qui a atteint le joueur marseillais », ont communiqué les supporters de l'Olympique Lyonnais abonnés du Kop Virage Nord. « Les consignes passées au Virage Nord lors de chaque match sont sans équivoque à ce sujet », ont-ils précisé ensuite.

Les Bad Gones avouent regretter profondément l’acte isolé de l’individu de 32 ans placé en garde en vue. « Nous regrettons que des actes inadmissibles aient autant de conséquences négatives sur le football en général, pour l'ensemble de ses composantes et pour notre club en particulier », ont-ils exprimé.

Une réunion au sommet ce mardi

Le gouvernement a annoncé une réunion au sommet entre les ministres de l'Intérieur et ceux chargés des sports et les instances du football français, ce mardi. Selon les informations de l’AFP, « le ministre de l'Intérieur recevra ses collègues Jean-Michel Blanquer (Éducation et Sports) et Roxana Maracineanu (ministre déléguée aux Sports), ainsi que des représentants de la Ligue professionnelle de football (LFP) et la Fédération française de football (FFF) ». Lors de ladite réunion, ces responsables vont réfléchir à « ce qu'il faut faire » pour éviter de tels incidents dans les stades de football d’après la source.





Afficher les commentaires