PSG Mercato : Coup de théâtre pour le transfert de Renato Sanches

PSG Mercato : Renato Sanches pas encore en route pour le Paris SG. Publié par JEAN-LUC D le 29 juillet 2022 à 21:11


PSG Mercato : Annoncé proche d’un accord avec le Paris SG pour le transfert de Renato Sanches, le LOSC serait encore loin de ses objectifs dans ce dossier.

PSG Mercato : Renato Sanches pas encore en route pour le Paris SG

Après Vitinha, Hugo Ekitike et Nordi Mukiele, le Paris Saint-Germain insiste pour recruter Renato Sanches. Ce vendredi, le journal lisboète O Jogo a révélé que le transfert du milieu de terrain portugais se précise sérieusement entre les dirigeants parisiens et leurs homologues de Lille OSC. Les deux clubs se seraient mis d’accord autour d’un deal incluant un prêt de l’international portugais de 24 ans avec option d'achat obligatoire d'un montant fixé à 10 millions d'euros.

Sous contrat jusqu'en juin 2023 avec les Dogues, le Golden Boy 2016 serait même attendu dans la capitale dans les prochaines 48 heures. Cependant, une source locale assure cet après-midi que le milieu lillois n’est pas encore en route pour rejoindre le Paris Saint-Germain. L’accord annoncé entre les deux clubs n’existerait pas.

PSG Mercato : L’AC Milan toujours en lice pour Renato Sanches ?

En effet, le journaliste Loïc Tanzi de L’Équipe assure qu'aucun accord définitif n’a encore été trouvé entre le Paris Saint-Germain et Lille OSC pour le transfert de Renato Sanches. Une information confirmée en Italie par le journaliste de Sport Mediaset, Davide Miceli, qui affirme que les Parisiens et le club nordiste étaient encore loin d'un accord, Luis Campos refusant toujours de payer plus de 10 millions d’euros dans cette affaire.

Cette situation pourrait finalement profiter à l’AC Milan. « Le feuilleton Renato Sanches continue parce que le PSG n'arrive pas à s'entendre avec Lille. Tant que les Parisiens ne présentent pas une offre d'au moins 15 millions d'euros à Lille, Milan peut être considéré en lice pour Renato Sanches », assure le confrère transalpin.

Le feuilleton Sanches se poursuit donc…




Afficher les commentaires