OL Mercato : Tous les deux à la recherche de renforts offensifs, Lyon et l'Olympique de Marseille se sont vus proposer un joyau marocain cet été.

OL Mercato : Hakim Ziyech offert à Lyon et l’ OM

Rivaux en championnat, l’ OL et l’ OM le sont également sur le marché des transferts. Cette année, Gones et Olympiens se sont disputés plusieurs dossiers chauds, qui ont bien souvent tourné à l’avantage du club phocéen. On pense notamment à Samuel Gigot, pisté par Lyon l’hiver dernier, qui a finalement signé à l’Olympique de Marseille, mais aussi Jordan Veretoutou encore Chancel Mbemba. Mais au début de l’été c’est un autre dossier que les deux clubs français se sont partagés.

À en croire les informations du média Get French Football News, l’Olympique Lyonnais et l’ OM se sont vus proposer les services du Marocain Hakim Ziyech en début de mercato. Le milieu offensif de Chelsea, qui sortait alors d’une saison en dents de scie sous les ordres de Thomas Tuchel, se cherchait un point de chute et explorait une arrivée en Ligue 1. La source précise que l’AS Monaco mais aussi l’OGC Nice ont été contacté par l’agent du joueur de 29 ans. Aucune avancée n’avait finalement été réalisée avec un club français. Aujourd’hui, Ziyech serait en passe de rebondir bien loin de Stamford Bridge.

Chelsea Mercato : Hakim Ziyech devrait retourner à l’Ajax

Hakim Ziyech sous le maillot de Chelsea.

Recruté lors de l’été 2020 par Chelsea, Hakim Ziyech ne devrait pas s’éterniser davantage chez les Blues. Rarement titularisé par Thomas Tuchel, le Marocain semble se diriger vers un retour à l’Ajax Amsterdam, son ancien club. Selon le journaliste néerlandais Gerjan Hamstelaar, le milieu offensif serait en négociations très avancées avec son ancienne écurie pour un retour cet été. En parallèle, le club amstelodamois se rapprocherait d’un transfert de leur attaquant brésilien Antony, absent du groupe de l’Ajax ce week-end et en discussions avec Manchester United. Vendu 40 millions d’euros à Chelsea en 2020, Hakim Ziyech pourrait ainsi faire son grand retour aux Pays-Bas pour un peu moins de 30 millions d’euros.