Danemark - France : Le terrible aveu de Deschamps après la défaite

Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France Publié par Ange A. le 26 septembre 2022 à 01:05

Entraîneur de l’équipe de France, Didier Deschamps s’est livré suite à la défaite des Bleus dimanche contre le Danemark à Copenhague.

Danemark - France : Les Bleus terminent par une défaite

Pas de revanche pour l’équipe de France face au Danemark. Dimanche, les Bleus ont de nouveau plié l’échine face aux Danois à Copenhague. La France s’est inclinée (2-0) lors de cette rencontre comptant pour la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des nations. Les poulains de Didier Deschamps avaient déjà été battus au Stade de France (1-2) par ce même adversaire lors de la 1re journée. L’équipe nationale termine à la 3e place de son groupe derrière la Croatie et son bourreau du soir. Pas de bon augure avant le prochain Mondial, surtout que les Bleus seront de nouveau opposés en poules au Danemark. Sélectionneur national, Didier Deschamps a livré son analyse au sortir de cette défaite.



Le terrible constat de Didier Deschamps après le Danemark

Didier Deschamps pas inquiet avant le Mondial

Pour l’entraîneur des Bleus, son groupe décimé par les blessures a manqué d’expérience. « C’est une équipe de France jeune qui n’a pas l’expérience du haut niveau. Ce soir, c’est un contact avec la réalité de ce qui nous attend dans deux mois. Ce n’est pas une question de système », a d’abord noté le technicien au micro de TF1 avant de se projeter sur le Mondial. Il espère disposer d’un groupe plus aguerri au Qatar. « Il ne faut pas s’inquiéter, évidemment il y a le fait de récupérer tous les joueurs ou la majorité des joueurs avec un vécu international. Les jeunes n’ont pas d’expérience internationale, ça doit servir aussi », a-t-il poursuivi.

Champions du monde en titre, les Bleus sont logés dans la poule D aux côtés du Danemark, la Tunisie et l’Australie. Reste maintenant à savoir si la France pourra compter sur des éléments expérimentés lors du Mondial. La sélection nationale a fortement été pénalisée par les nombreux forfaits durant cette trêve internationale.