ESTAC : La raison de la mise à pied de Bruno Irles à Troyes

La raison du limogeage de Bruno Irles par l' ESTAC. Publié par Jules le 09 novembre 2022 à 11:39

En difficulté en Ligue 1, l' ESTAC a pris la décision de se séparer de Bruno Irles hier. Une décision des Troyens qui fait beaucoup du bruit ce mercredi.

Encore un entraîneur renvoyé par un club de Ligue 1. En effet, Bruno Irles a été remercié par Troyes hier, à quelques jours du début de la trêve internationale. Ce mercredi, L'Équipe est revenu sur les raisons de la mise à pied de l'entraineur de l' ESTAC. Pour le quotidien sportif, la raison du renvoi de Bruno Irles est avant-tout sportive, et forcément liée à la série de 6 matchs sans victoire.

L' ESTAC est actuellement 13e au classement Ligue 1. Une bonne place pour une équipe jouant le maintien. Mais au-delà des résultats comptables, le véritable problème de Bruno Irles se situe dans le contenu des matchs de Troyes ces dernières semaines. De plus, l'ancien coach de l'US Quevilly-Rouen n'avait clairement pas les faveurs des supporters, étant donné que certains d'entre eux réclamaient sa tête depuis plusieurs semaines déjà.

Bruno Irles a été renvoyé par l' ESTAC

ESTAC : Une mise à l'écart qui ne vient pas de nulle part

Ce n'est pas la première fois que l'avenir de Bruno Irles est remis en cause. En février déjà, moins de deux mois après son arrivée à l' ESTAC, les dirigeants s'étaient réunis pour discuter avec le coach, dont certaines décisions ne passaient pas en interne. Cet été encore, en juillet, plusieurs joueurs avaient discuté avec la direction sportive pour exprimer leur mécontentement concernant le coach de Troyes, que ce soit sur son management, son style de jeu, ou encore sa communication.

Une situation qui durait depuis plusieurs mois et dont l'issue n'annonçait rien de bon. Le plus surprenant est néanmoins que l' ESTAC n'ait même pas attendu la trêve internationale pour mettre à pied son entraîneur, alors même que cette dernière laissera le temps à Troyes de recruter un nouveau coach. En attendant, ce sera Claude Robin, ancien adjoint de Bruno Irles, qui sera sur le banc contre le Stade Brestois.