ESTAC : Le potentiel de Thierno Baldé fait saliver Troyes

ESTAC Troyes : Thierno Baldé est scruté de près par son club pour exploiter son potentiel. Publié par Dylan le 06 novembre 2022 à 14:36

La pépite du PSG Thierno Baldé, transférée à l'ESTAC cet été, est surveillée de près par son entraîneur Bruno Irles afin d'exploiter au mieux son potentiel.

ESTAC : Thierno Baldé formé de près par Bruno Irles

L'ESTAC Troyes a peut-être déniché un futur grand. Depuis son transfert dans l'Aube en août, l'ancien Parisien Thierno Baldé ne cesse d'impressionner ses nouveaux partenaires ainsi que son entraîneur, Bruno Irles. Le défenseur de 20 ans a disputé onze des quatorze rencontres de Ligue 1 cette saison, contribuant largement au départ correct des Aubois (12ème).

Sous le feu des projecteurs avec plusieurs interviews accordées à Téléfoot, Baldé a pu montrer son quotidien à l'émission. Dans le dernier épisode des Pépites, chronique phare de Téléfoot, le journaliste Bastien Achard-Lombard a filmé une séance vidéo entre Bruno Irles et le joueur. Le coach de l'ESTAC lui donnait des marges de progression :

« Tu ne dois même pas t'arrêter (...) Si tu continues ton effort, il a les deux solutions (un attaquant). Toutes ces situations de transition où tu récupères et tu te projettes, c'est ce que je te demande » lui lançait-il.

ESTAC : Thierno Baldé veut progresser sous les ordres de Bruno Irles.

Thierno Baldé : « Ça m'aide à progresser sur le terrain »

Thierno Baldé joue actuellement sa première saison en Ligue 1, et est pourtant un élément phare de l'ESTAC Troyes. Le taulier a connu un parcours ascendant, en découvrant d'abord les équipes de jeunes du PSG puis en étant prêté une saison au Havre, équipe de Ligue 2 la saison passée où il jouera presque l'intégralité des rencontres de championnat (31 sur 38 possibles). Interrogé par Téléfoot sur ses séances vidéo avec Bruno Irles, Baldé s'est montré reconnaissant vis à vis de sa nouvelle équipe : « C'est positif parce que je sens que ça m'aide à progresser sur le terrain » a-t-il répondu.

De son côté, Bruno Irles a expliqué ces séances qu'il pratique avec son jeune joueur. Le technicien de 47 ans est admiratif de son travail et veut tout faire pour l'aider à franchir un cap :

« S'il doit progresser, c'est maintenant. Ce n'est pas à 35 ans qu'il se posera la question de s'il doit sprinter ou non. Sa carrière est devant lui. Il a des étapes à passer, on est là pour ça » a-t-il déclaré au journaliste Bastien Achard-Lombard.

Pour en revenir au championnat, l'ESTAC a été tenu en échec vendredi dans son antre face à un concurrent direct au maintien, l'AJ Auxerre. Si le club aubois voit le spectre de la relégation se rapprocher avec seulement trois points d'avance sur la zone rouge, Bruno Irles ne s'en inquiète pas. Le coach avait notamment apprécié le match contre le PSG il y a quelques jours malgré la défaite 4-3.