Équipe de France : Forfait de Benzema, Deschamps rassure

Équipe de France : Pascal Dupraz pense que les Bleus peuvent gagner la Coupe du Monde sans Karim Benzema. Publié par Dylan le 20 novembre 2022 à 11:50

Alors que l'Équipe de France vient d'être amputée de Karim Benzema, un entraîneur de Ligue 1 vient au secours du sélectionneur Didier Deschamps.

L'hécatombe se poursuit. Déjà privée de plusieurs cadres comme Paul Pogba ou N'Golo Kanté, l'Équipe de France va devoir désormais faire sans le meilleur joueur du monde : Karim Benzema. Celui qui a été récemment nommé Ballon d'Or 2022 a dû déclarer forfait samedi soir, après être sorti blessé de l'entraînement. Il venait d'effectuer sa première séance de préparation en compagnie de ses coéquipiers, lui qui faisait son retour dans le groupe aux côtés de Raphaël Varane.

Un énorme coup dur qu'il va falloir vite encaisser pour les Bleus, à quelques heures du premier match de la Coupe du Monde qui opposera le Qatar à l'Équateur (17h). De son côté, le sélectionneur Didier Deschamps devrait appeler un nouveau joueur, lui qui en a tout à fait le droit en cas de blessure d'un de ses éléments. Le Rennais Martin Terrier et le Monégasque Wissam Ben Yedder semblent en excellente position pour remplacer l'attaquant du Real Madrid.

Equipe de France : Pascal Dupraz estime que la perte de Benzema n'est pas une catastrophe.

Pour Pascal Dupraz, la perte de Benzema n'est pas « une catastrophe » pour la France

Présent dans l'émission des Grandes Gueules sur la radio RMC ce dimanche, l'ancien entraîneur de l'ASSE Pascal Dupraz s'est exprimé sur le forfait de Karim Benzema. Il estime que si la perte du buteur de 34 ans est terrible « pour le joueur », ce n'est pas une fin en soi pour l'Équipe de France : « Pour les Bleus, je ne suis pas certain que ce soit une catastrophe. On n'a pas de pénurie d'attaquants. La France a encore toutes ses chances. Oui, c'est un coup dur mais la France est encore bien vivante ».

Celui qui avait maintenu par miracle le Toulouse FC en Ligue 1 en 2016 ajoute même que les Bleus se libèrent d'un poids avec Karim Benzema : « Je ne suis pas certain que l'Équipe de France aurait bien défendu si Karim Benzema avait été là. Pour construire une victoire finale au Mondial, il faut d'abord défendre et ce n'est parce qu'il n'est pas là que l'on va défendre davantage ». Nul doute que chez les supporters, ce forfait sonne en tout cas comme un immense coup dur à quelques jours du premier match des Bleus face à l'Australie.