AS Monaco : Stupeur, un international de l'ASM privé de Mondial

AS Monaco : Ismail Jakobs privé de Mondial. Publié par Dylan le 20 novembre 2022 à 20:25

Appelé avec le Sénégal en vue de la Coupe du Monde au Qatar, un défenseur de l'AS Monaco devrait manquer au moins le premier match de la compétition.

Une joie de courte durée. Alors qu'il devait faire partie des six représentants de l'AS Monaco à la Coupe du Monde, le latéral gauche sénégalais Ismail Jakobs va rater au moins le premier match de la compétition. Le tout, pour une raison des plus étonnantes. Appelé pour la troisième fois par le sélectionneur Aliou Cissé, il devait disputer son premier Mondial sous les couleurs des Lions de la Téranga.

Né à Cologne en Allemagne, le joueur de 23 ans n'a pas encore obtenu sa nationalité sénégalaise. Une procédure est en cours selon Foot Mercato pour valider ce changement, alors que Jakobs possède initialement la nationalité allemande. Mais sa durée est trop importante pour que le taulier de l'ASM dispute le premier match du Sénégal face aux Pays-Bas lundi.

AS Monaco : Ismail Jakobs privé de Mondial pour cause de raisons administratives.

Ismail Jakobs (AS Monaco) privé de Mondial pour raisons administratives

En clair, ce sont donc des raisons administratives qui empêcheraient Ismail Jakobs de prendre part au Mondial. Très utilisé à l'AS Monaco par Philippe Clement (12 matchs de Ligue 1, 4 en Ligue Europa), le latéral gauche avait tout fait pour être au rendez-vous au Qatar. Si son avenir ne devrait pas s'écrire en Principauté, Jakobs était tout heureux de participer au Mondial. L'opportunité est en train de lui passer sous le nez.

De son côté, la Fédération Sénégalaise de Football (FSF) a annoncé attendre le règlement de sa situation pour le convoquer en Coupe du Monde. L'instance ne veut pas prendre le moindre risque et devrait donc se passer de son joueur en vue du premier match contre les Pays-Bas lundi. Avec un peu de chance, Ismail Jakobs pourrait prendre part à la rencontre contre le Qatar le 25 novembre. Un souhait partagé par la FSF.