Le Stade Rennais peut-il aller en Coupe d’Europe?

Afficher l’index Masquer l’index

Avec ce succès contre Troyes (4-0) et les résultats de ses concurrents, le Stade Rennais a son destin entre ses mains pour aller chercher l’Europe.

Stade Rennais : L’espoir européen

Les trois dernières rencontres du SRFC s’annoncent électriques en vue d’une possible qualification en coupe d’Europe au terme d’un exercice 2022/2023 à deux visages pour les Rouge et Noir. Avec des affrontements contre l’AC Ajaccio, l’AS Monaco et le Stade Brestois, le Stade Rennais s’offre la possibilité de toujours croire en une qualification inespérée en vue de l’irrégularité des résultats depuis le début de l’année civile.

Cette victoire contre Troyes 4 buts à 0, le match nul entre Monaco et Lille, ainsi que le revers de l’OL sur la pelouse de Clermont permet au Stade Rennais de se replacer dans la course à l’Europe. Actuellement 6e au classement, le SRFC est dorénavant à un point derrière Lille, première équipe pour le moment qualifiée en Coupe d’Europe. La quatrième place synonyme de Ligue Europa se retrouve maintenant à 5 points des Rennais, qui affronteront l’AS Monaco lors de la 37e journée au Roazhon Park, dans un match qui s’annonce comme une finale avant l’heure.

À lire Benjamin Bourigeaud laisse planer le doute sur son avenir à Rennes

Le Stade Rennais possède en avantage sur le calendrier vis-à-vis de ses concurrents et cette 36e journée qui se jouera ce week-end sera déterminante dans la lutte pour la coupe d’Europe. Alors que le SRFC se déplace à Ajaccio contre une équipe déjà assurée d’évoluer en Ligue 2 la saison prochaine, l’AS Monaco se rend à Lyon, tandis que Lille reçoit l’OM. Deux énormes chocs entre des clubs qui luttent tous pour une place en Europe à l’issue de la saison.

Des hommes forts dans cette fin de saison ?

La victoire contre Ajaccio est donc essentielle pour croire en une qualification européenne presque miraculeuse en vue de la seconde partie réalisée tant les Rennais ont été irréguliers, notamment hors de leur base. Pour pouvoir y croire, le Stade Rennais devra compter sur des hommes forts qui ont trop souvent été absents cette saison.

Mis à part Martin Terrier, absent depuis le mois de janvier, les atouts offensifs performants se nomment Jérémy Doku et Amine Gouiri. Alignés sur les ailes du 4-3-3 de Bruno Genesio, ils sont en forme sur cette fin de saison et pourraient être déterminants. En pointe, Arnaud Kalimuendo peine à convaincre et a peut-être même été légèrement distancé par Karl Toko-Ekambi après son doublé contre Troyes.

Une performance fortement appréciée par son entraîneur en conférence d’après-match. « Il a, en plus, marqué de vrais buts d’avant-centre, ce qui nous manque parfois. Ça me plaît beaucoup (…) Karl affectionne particulièrement cette position d’avant-centre. J’avais aussi envie d’avoir un joueur qui amène un peu plus de profondeur, même s’il n’y en avait pas beaucoup face à Troyes cet après-midi. C’est intéressant d’avoir un joueur avec ces facultés de prise de profondeur, de courses. Donc j’ai préféré cette option à partir du moment où « Kali » ne pouvait pas débuter. »

À lire Benjamin Bourigeaud : « On est des abrutis » au Stade Rennais !

Hormis les joueurs offensifs, d’autres leaders sont attendus au tournant. Dans l’entrejeu, Benjamin Bourigeaud et Lovro Majer devraient être deux éléments essentiels dans la suite de la saison rennaise, tout comme le défenseur belge Arthur Theate, buteur contre Troyes, et qui après sa bourde contre Nice, s’est remis en marche. De bon augure pour la suite.


Publiez cet article sur vos réseaux sociaux !


Foot Sur 7 est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :