Si l’ESTAC est déjà évincé de la Ligue 1. Adil Rami, encore sous le choc de la relégation, dit ne pas savoir s'il poursuivra avec le club. Mais en réalité son départ est inéluctable.

L’international tricolore Adil Rami, champion du monde 2018 avec l’Equipe de France, va très certainement quitter l’ESTAC dans les prochaines semaines. Le club est relégué en Ligue 2 et l’ancien joueur du LOSC ne devrait pas le suivre. La raison, en seconde division, l’ESTAC ne pourrait pas supporter la charge contractuelle du joueur estimée à plus de 300 000 euros.

Mercato ESTAC : Fin de carrière pour Adil Rami ?

Consultant pour Amazon Prime, le défenseur devrait être plus à la télévision que sur les terrains de football à 37 ans. Il s’est exprimé sur le sujet après la lourde défaite 0-4 concédée par son équipe sur la pelouse du Stade Rennais. À la question : "Si je serais sur Amazon (pour un poste de consultant sportif, ndlr) ou à Troyes l’année prochaine ? Je ne sais pas du tout si je serai encore là la saison prochaine. D’abord, il faut que je l’accepte, que je le digère."

En réalité, Adil Rami sait d’avance qu’il ne restera pas au club. Son contrat avec Troyes prend fin le 30 juin prochain. Ni lui, ni les dirigeants de l’ESTAC ne pensent à le renouveler. Son travail de consultant sportif pourrait être sa seule fonction la saison prochaine. Cette fin de contrat du joueur marquera également la fin de sa carrière de footballeur.

Rami a débuté sa carrière sous les couleurs de Fréjus-St-Raphaël avant de s’engager à Lille B. Vendu 12 millions d’euros par le LOSC à Valenciennes en 2011, il a bien voyagé. En Espagne, il a joué à Valence, puis au FC Séville, avant de filer à l’italienne sous le maillot du Milan AC. Revenu en France, à l'OM, en 2017, il a été transféré à Fenerbahçe (Turquie), puis à Sochi (Russie) avant de partir pour le Portugal sous le maillot de Boavista. Recruté par Troyes en 2021, il est sur le point de mettre un terme à sa carrière de footballeur.