Débarqué du côté d'Anfield Road l'été dernier dans le but de faire oublier le départ de Luis Suarez au FC Barcelone, Mario Balotelli n'a pas encore accompli sa mission.

Une carrière déjà remise en question

Mino Raiola avait prévenu 'Super Mario' lors de son arrivée à Liverpool FC : "Soit ça marche ici, soit ça carrière sera un échec". Un an après, ce transfert de Mario Balotelli semble être un nouvel échec dans la carrière du joueur. A seulement 25 ans, il en est déjà à son quatrième club professionnel et il n'a réussi à s'imposer dans aucun d'eux.

Après avoir porté le maillot de l'Inter Milan, l'AC Milan, Manchester City et donc Liverpool FC, Mario Balotelli voit sa côte décliner nettement ces derniers mois. Y compris au niveau des propositions sur le marché. En décembre 2012, il était annoncé comme une potentielle cible de Leonardo pour le nouveau PSG. En juillet 2014, Arsenal FC avait longtemps tenu la corde, en partie grâce à Puma. Durant cette intersaison, aucun club majeur de la scène européenne n'a vu son nom associé à l'attaquant. Les nouveaux prétendants se nomment la Sampdoria, le Genoa ou encore Bologne... des équipes au pedigree beaucoup moins clinquant que les mastodontes fréquentées auparavant par l'international italien.

Du côté de Liverpool, les possibilités de s'offrir une seconde chance s'amenuisent. Les Reds ont en effet acheté Christian Benteke à Aston Villa FC dernièrement.A 46 millions d'euros le transfert, on imagine mal le Belge faire banquette la saison prochaine du côté d'Anfiel Road. Outre l'ancien Villan, Mario Balotelli devra faire face à la concurrence de Daniel Sturridge ou encore de Divock Origi. Le challenge s'annonce compliqué, mais un départ vers un club de seconde zone pourrait le faire disparaître de la circulation pour un bout de temps.

Un destin à la Nicolas Anelka ?

Un temps comparé à Lionel Messi et Cristiano Ronaldo au début de sa carrière, Mario Balotelli pourrait finalement connaître un destin à la Nicolas Anelka. Lui aussi avait gagné la Ligue des Champions très jeune, lui aussi avait connu des clubs prestigieux au début de sa carrière. Mais d'échec en échec, le Français n'aura finalement réussi à s'imposer que dans des clubs mineurs, se contentant de jouer les doublures de luxe durant son dernier passage remarqué du côté de Chelsea FC... à la fin de sa carrière en Europe.