Lille OSC - Mercato : Très déçu, Naïm Sliti veut déjà s’en aller

Naïm Sliti veut quitter le LOSC cet été Publié par JEAN-LUC D le 22 mai 2017 à 13:25

Arrivé cette saison en prêt du Red Star avec option d’achat obligatoire, Naïm Sliti ne devrait pas faire de vieux os à Lille OSC. Cantonné au banc des remplaçants par Franck Passi, le milieu offensif de 24 ans a émis le souhait de quitter le LOSC dès cet été.

Naïm Sliti veut avancer

Depuis l’arrivée de Gérard Lopez à la tête du LOSC, Naïm Sliti a vu son temps de jeu se réduire drastiquement jusqu’au point de disparaître des plans de l’entraîneur Franck Passi. Ne voulant pas ruiner ses espoirs d’une participation à la prochaine Coupe du Monde 2018 avec son pays, la Tunisie, l’ancien milieu de terrain du Red Star a clairement déclaré son intention de changer d’air si une offre lui parvenait.

« J’ai lu que j’avais prolongé pour trois ans mon contrat au LOSC avec une clause qui stipulait que j’avais un certain nombre de matchs à jouer. Ça, c’est complètement faux. J’ai signé au LOSC l’été dernier pour un an et trois autres années supplémentaires en cas de maintien. Il n’y a rien d’autre, pas d’option de plus.

J’avais été séduit par l’ancien projet et Frédéric Antonetti qui me voulait vraiment. Je ne vous cache pas que je ne me suis pas trop senti apprécié par le nouveau projet. On m’a dit que c’était les choix du coach, qu’il y avait ci ou ça. Mais je pense que j’ai été écarté à partir du moment où les nouveaux joueurs sont arrivés.

Je me suis remis en question. Je sais que je dois travailler et plus défendre comme me l’a dit Franck Passi. J’ai été patient et c’est pour ça que je n’ai pas parlé avant. Depuis que le nouveau projet est mis en place, je n’ai pas eu ma chance. Pour être honnête, si une porte s’ouvre pour aller ailleurs, je pars.

Sans exclure de rester avec Marcelo Bielsa bien entendu. L’année qui arrive va être très importante pour ma carrière. J’ai 25 ans et peut-être la possibilité de jouer une Coupe du monde avec mon pays. Je ne peux pas me permettre d’être dans le flou. Je veux avoir une garantie.

Si un coach m’appelle en France, comme à l’étranger, avec un bon projet où je sais que j’aurai ma place, je pense que je partirai (…) J’ai eu une discussion avec Luis Campos et il n’en est pas ressorti grand-chose. Je ne ferme pas la porte à Lille, mais j’ouvre celle à l’extérieur. Je veux avancer », a confié Sliti au quotidien La Voix du Nord.

Afficher les commentaires