OM : Eyraud se prononce sur la dissolution des Yankee

Jacques-Henri Eyraud ne veut tolérer aucune magouille au nom de l’OM

Les Yankee ont été dissous par Jacques-Henri Eyraud pour vente de faux billets lors d’OM-OL la saison dernière. Le président marseillais a expliqué qu’il ne pouvait pas fermer les yeux sur cette infraction.

Eyraud ne veut pas que l’OM soit le lieu de toutes les combines

Jacques-Henri Eyraud a eu un chat avec les membre d’OM Nation. Le président de l’Olympique de Marseille est revenu, entre autres, sur sa décision d’interdire les Yankee en tant que groupe au Vélodrome. Pour le dirigeant marseillais, en vendant frauduleusement des tickets, ce groupe de supporters n’était pas tolérable. Il méritait donc d’être sanctionné pour que l’écurie phocéenne ne prête pas le flanc à toutes les magouilles.

« Il y a quelque chose qui m’a toujours agacé avec l’OM, c’est tous les problèmes autour de ce club, les affaires. Et ce qui m’agace encore plus c’est quand on me dit ‘Oui mais c’est Marseille’. Non. Marseille ça ne doit pas être la magouille. Marseille ne doit pas être les basses manœuvres. Quand j’ai un groupe de supporters dont les responsables sont pris la main dans le sac à vendre des bracelets que nous leurs donnons pour être en mesure d’installer leurs tifos 3h avant le match, je ne laisse pas passer », a expliqué Jacques-Henri Eyraud sur omnet avant de pester : « Je ne me suis pas réveillé un beau matin en voulant attacher le scalpe de qui que ce soit dans mon bureau pour que Eyraud se sente plus fort. J’en ai rien à foutre de ça. Il y en a marre de l’image de magouille de l’OM. »

Les autres groupes de supporters sont prévenus.